Sciences

Lorsque la vitamine C invite à la rêverie

Diaporama - « Microphotographie », le monde caché et fascinant de Marek Miś
PhotoClassé sous :chimie , microphotographie , Marek Miś
Lorsque la vitamine C invite à la rêverie
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Des cristaux d'acide ascorbique -- de la vitamine C, en d'autres mots --, une lumière polarisée, un champ sombre et un grossissement de 200 fois. Voilà pour le côté technique du cliché.

Mais, devant cette mosaïque microscopique, pourquoi ne pas nous laisser aller à un peu de rêverie ? Comme lorsque nous étions enfants et que, couchés dans l'herbe, nous cherchions des formes particulières dans les nuages. Les spécialistes appellent cela la paréidolie. Une sorte d'illusion d'optique qui nous permet d'associer un stimulus visuel informe et ambigu à un élément clair et identifiable.

Prêts à tenter l'expérience ici ? Alors, posez-vous quelques instants devant cette image et laissez tout simplement la magie opérer. Vous n'y voyez rien d'autre que les reliefs d'un sol couvert de glaces ? C'est déjà un premier pas. Maintenant, ouvrez grande la porte à votre imaginaire. Et regardez plus particulièrement le côté gauche du cliché. N'y découvrez-vous pas ce qui ressemble à un étrange dinosaure ? Vers le centre désormais, le profil à la mode vaguement cubiste d'une femme assise ? Tout contre sa nuque, la tête d'un loup à l'air plutôt inoffensif ? Et peut-être encore beaucoup d'autres...

Cliché réalisé à l'aide d'un microscope Olympus BH-2 et d'un appareil Pentax K5. © Marek Miś. Tous droits réservés