L'exoplanèteexoplanète GJ 436b a été découverte grâce au satellite SpitzerSpitzer. Située à 33 années-lumièreannées-lumière de la TerreTerre, cette géante gazeusegéante gazeuse, représentée ici par une vue d'artiste, secoue le monde de la planétologie. Alors que les lois de la thermochimie impliquaient qu'une planète de ce type devrait être riche en méthane et pauvre en monoxyde de carbonemonoxyde de carbone (CO), comme c'est le cas dans le Système solaireSystème solaire, GJ 436b contredit tous les modèles actuels. En effet, les observations de cette planète ne montrent pas de traces de méthane et, à l'inverse, une abondance de CO.

© NasaNasa, DP