Sciences

Michael Faraday

22 septembre 1791 - 25 août 1867

Physicien et chimiste anglais

Classé sous :Physique , Michael Faraday , Faraday

Biographie

Michael Faraday (1791-1867) était un physicien et chimiste anglais. Le 29 août 1831, il découvre l'induction électromagnétique. Il est l'auteur des termes techniques utilisés dans l'électrolyse : électrode, électrolyte et ion.

Jeunesse de Michael Faraday

Michael Faraday est né à Newington Butts, un quartier de Londres, en Angleterre, le 22 septembre 1791. Ce fils de forgeron a reçu une formation scolaire basique. À l'âge de 13 ans, il doit quitter l'école et trouve un emploi de livreur de journaux.

Un an plus tard, le libraire de la ville emploie Michael comme apprenti relieur. Résidant dans la maison de son employeur, Michael avait accès à de nombreux livres, qu'il dévorait pendant son temps libre.

En 1810, Faraday suit un bref cours de philosophie naturelle. La même année, il est invité à assister aux conférences de Sir Humphry Davy, chimiste anglais et président de la Royal Institution.

Premiers pas dans le monde scientifique

À l'âge de 20 ans, il décide de quitter son emploi et, avec le désir de s'insérer dans un laboratoire scientifique, il écrit une lettre à Sir Humphry Davy. Ce dernier reçoit Faraday, et en mars 1813, Faraday commence à travailler comme assistant de laboratoire à l'Institution royale. Des années plus tard, Sir Humphry Davy disait : "La plus grande de mes découvertes est Faraday".

Sept mois plus tard, en tant qu'assistant de Sir Humphry, Faraday fait le tour de l'Europe pour un voyage scientifique, au cours duquel le chimiste donne plusieurs conférences et essais. En avril 1815, de retour à l'Institut, Faraday poursuit sa carrière et devient le successeur de Davy à la direction du laboratoire.

Les travaux et découvertes remarquables de Faraday l'ont établi comme le représentant le plus éminent de la physique expérimentale du XIXe siècle.

Marié à Sarah Bernard, sans enfants, Faraday vit dans une maison offerte par la reine Victoria pour services rendus à son pays.

Michael Faraday est mort à Hampton Court, en Angleterre, le 25 août 1867.

Expériences et découvertes

Vers 1821, attiré par les expériences du physicien danois Oersted, Faraday vérifie, en inversant l'expérience, que le courant électrique a la propriété de changer la direction d'une aiguille magnétique. Il prouve alors que les aimants exercent une action mécanique sur les conducteurs traversés par le courant électrique.

Pour parvenir à cette conclusion, Faraday place un aimant verticalement au-dessus d'un bain de mercure, de sorte qu'une de ses extrémités soit immergée dans le liquide. Il connecte ensuite un fil conducteur au mercure, fermant ainsi le circuit, et observe que le fil se déplace autour de son point de suspension, et décrit des cercles autour de l'aimant.

Si, au contraire, le fil était maintenu fixe et l'aimant laissé libre, l'aimant tournait autour du fil. Avec cette expérience, fondamentale pour le développement technologique ultérieur, Faraday créé le premier moteur électromagnétique.

En 1825, il isole le benzène et, revenant aux expériences sur l'électromagnétisme, il découvre l'induction électromagnétique le 29 août 1831. Le phénomène déjà perçu par Argo et Ampère a été scientifiquement prouvé par Faraday.

Les lois de Faraday

En 1834, passant en revue les travaux d'Alessandro Volta sur les phénomènes électrochimiques, Faraday réalise une série d'expériences et montre qu'une transformation chimique peut être provoquée par le passage de l'électricité à travers des solutions aqueuses de composés chimiques, ce qui aboutit à l'établissement des "lois de l'électrolyse", également appelées "lois de Faraday".

La première loi de Faraday stipule que la masse de la substance décomposée par l'électrolyse est proportionnelle à la quantité d'électricité passant à travers l'électrolyte. La seconde dit que les poids des différentes substances libérées par la même quantité d'électricité sont proportionnelles à leurs équivalents chimiques.

La quantité d'électricité nécessaire pour libérer l'équivalent d'un gramme de toute substance est alors appelée le "faraday".