Sciences

Dmitri Mendeleïev

8 février 1834 - 2 février 1907

Chimiste

Classé sous :chimie , Dmitri Mendeleïev , Mendeleïev

Biographie

Dmitri Ivanovitch Mendeleiev était un chimiste russe. Il a organisé son tableau périodique des éléments chimiques selon l’ordre des numéros atomiques. Il est né à Tobolsk, en Sibérie orientale, le 8 février 1834, et mort d’une pneumonie à Saint-Pétersbourg, en Russie, le 2 février 1907. 

Son père était directeur de l’école en Sibérie. En 1787, son grand-père a ouvert la première machine à imprimer de la ville et a créé le premier journal d’actualités locales. La famille de sa mère a créé et géré la première usine de verre en Sibérie. Dmitri était le fils cadet de la famille, son père est devenu aveugle peu après sa naissance et a dû arrêter son travail brutalement. Sa mère a alors rouvert l’usine de verre abandonnée de la famille, pour tenter de gagner sa vie.

Formation de Dmitri Mendeleïev

La famille de Dmitri décide de déménager, ils se rendent à Saint-Pétersbourg où Dmitri apprend le russe, puisqu’il ne connaissait alors que le dialecte parlé dans sa ville natale de Sibérie. Il se spécialise en mathématiques, physique, littérature et langues étrangères. En 1855, il obtient son diplôme d’enseignant et reçoit une médaille pour ses excellents résultats scolaires. En 1857, il est diplômé en chimie.

En 1859, il obtient une bourse du gouvernement russe pour étudier en France avec Henri Reynault, un chimiste renommé. Il a également travaillé avec Robert Bunsen, créateur du bec de Bunsen, utilisé dans tous les laboratoires du monde, et avec Gustav Kirchhof sur le fonctionnement du spectroscope.

En 1861, Mendeleïev retourne à Saint-Pétersbourg, où il écrit un Manuel de chimie organique, et ce en soixante jours. Il obtient son doctorat en chimie, avec une publication sur « La combinaison de l’alcool et de l’eau ». À la suite de ces travaux, une rumeur prétend que Mendeleïev serait à l’origine du degré d’alcool de la vodka, fixé à 40. En 1865, alors qu’il n’a que 31 ans, il devient professeur titulaire à l’université de Saint-Pétersbourg. 

Tableau périodique

En 1869, après avoir étudié les différentes données chimiques, Mendeleïev commence à esquisser la « table des éléments ». Bien que moins célèbre que son homologue russe, le chimiste allemand Lothar Meyer a également travaillé sur la classification des éléments.

Soixante-trois éléments chimiques étaient connus à l’époque et avaient des propriétés physiques différentes : certains étaient légers, d’autres lourds, d’autres étaient liquides dans des conditions normales et certains étaient solides.

Dmitri Mendeleiev était à la recherche d’un système qui permettrait de relier harmonieusement les éléments entre eux. Ainsi, il les a tous disposés dans l’ordre croissant des numéros atomiques, en commençant par l’hydrogène et en terminant par l’uranium. En configurant les éléments en sept groupes, selon leurs propriétés physiques et chimiques, Mendeleïev a fait apparaître un ordre remarquable. Les mêmes propriétés étaient répétées tous les sept éléments !

Ce tableau périodique peut alors être utilisé pour faire des prédictions sur le comportement chimique des éléments, en observant simplement leur place occupée dans la table. De plus, il pourrait servir à prévoir à quoi ressembleraient les éléments manquants. 

Ainsi, Mendeleïev a prédit les poids atomiques et autres propriétés chimiques de plusieurs des éléments manquants du tableau. Le silicium, le gallium et le germanium ont été trouvés plus tard, et avec des propriétés que Mendeleïev avait prédites. Depuis lors, la table a été révisée avec les nouveaux éléments.

Le tableau périodique qu’il a défini est utilisé jusqu’à aujourd’hui. On l’appelle « Table de Mendeleïev » ou encore « classification périodique des éléments ». Il représente tous les éléments chimiques, qui sont classés par numéro atomique croissant.