Sciences

Maximum de l'essaim météoritique des Ursides

ÉphémérideClassé sous :Univers

Maximum de l'essaim météoritique des Ursides
Abonnez-vous à la lettre d'information Les éphémérides : tout ce qui va se passer dans le ciel au cours du mois à venir : que regarder, où regarder ?

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Actif du 17 au 26 décembre, l'essaim d'étoiles filantes des Ursides est le dernier essaim observable de l'année. Il doit son nom à la constellation d'où il provient : la Petite Ourse, qui se dit Ursa Minor en latin. La comète à l'origine de l'essaim fut découverte par Pierre Méchain en 1790, et fut donc appelée la comète Méchain. Redécouverte par Horace Parnell Tuttle en 1858, elle fut rebaptisée la comète Tuttle. Elle repasse au voisinage de la Terre tous les 13 ans et demi.

Les observateurs verront les Ursides zébrer le ciel à une vitesse de 33 km/s. Le taux horaire est de dix, mais attention : en 1945 et 1986, il a été vu jusqu'à 50 météores par heure. En 1988, 1994 et 2000, il a été observé un taux horaire un peu plus important aussi, mais moindre que les années précédemment citées. Cet essaim est donc à surveiller de près.

Pour observer les Ursides, il faut regarder au-dessus de l'horizon nord-est vers 06 h 00 TU, au-dessus du bord droit de la casserole formant la Petite Ourse. Cette constellation ne se couchant jamais en Europe, elle est donc visible toute la nuit. Attention à la présence d'un croissant de Lune qui pourrait gêner.

Visibilité

À l’œil nu