Sciences

Maximum de l'essaim météoritique des sigma-Hydrides

ÉphémérideClassé sous :Univers

Maximum de l'essaim météoritique des sigma-Hydrides

Actif du 3 au 15 décembre, l'essaim d'étoiles filantes des sigma-Hydrides doit son nom à la constellation de l'Hydre femelle d'où il semble provenir. C'est Richard E. McCrosky et Annette Posen qui l'ont découvert en 1961, alors qu'ils répertoriaient les essaims de météores. Toutefois on rapporte des observations de ces météores en 1937, avec un taux horaire de 5, alors qu'il ne dépasse pas le 3 aujourd'hui. Ces étoiles filantes sont très rapides, et zèbre le ciel à la vitesse de 58 kilomètres par seconde. Nul ne sait à ce jour quelle comète est à l'origine de cet essaim.

Pour observer les sigma-Hydrides, observez au-dessus de l'horizon Sud-Ouest vers 6H00 TU, au niveau de la tête de l'Hydre femelle que vous trouverez entre les constellations de la Licorne et du Cancer.

Visibilité

À l’œil nu