Maximum de l'essaim météoritique des Perséides de septembre. © Futura-Sciences

L'essaim d'étoiles filantesétoiles filantes des PerséidesPerséides de septembre tire son nom du fait que, comme pour les Perséides observables en août, les météores semblent provenir de la constellationconstellation de Persée. Cependant, cet essaim s'appelait jadis les « delta-Aurigides » et était regroupé avec l'essaim du même nom, visible du 18 septembre au 10 octobre dans la constellation du Cocherconstellation du Cocher.

Les astronomesastronomes ont longtemps pensé qu'il s'agissait d'un pic secondaire qui avait dérivé dans la constellation de Persée. Cependant, grâce à de longues observations, ceux-ci découvrirent qu'il s'agissait d'un essaim à part, n'ayant aucun lien avec les delta-Aurigides. Pour éviter de les confondre avec les fameuses Perséides du mois d'août, il fut décidé de les baptiser « les Perséides de septembre ». Ces météores sont très rapides, avec une vitessevitesse d'environ 64 km par seconde.

Pour observer les Perséides de septembre, il vous faut chercher la constellation de Persée au-dessus de l'horizon est vers 3 h 45 TU. Il est prévu cinq météores à l'heure.

La constellation de Persée est une constellation circumpolaire, c'est-à-dire qu'en Europe, elle ne se couche jamais. Vous pourrez donc l'observer la veille au soir à une heure plus décente. Cependant, pour voir un maximum d'étoiles filantes, il est conseillé d'observer le matin, peu avant le lever du SoleilSoleil. L'absence de la LuneLune n'en sera que bénéfique.