Sciences

Reconstruire ?

Dossier - Physique quantique : La téléportation
DossierClassé sous :physique , téléportation , molécule

-

Un mot comme "téléporter" représente-t-il la simple juxtaposition de caractères ou ce terme contient-il en plus un sens ? Il ne faut pas chercher loin pour trouver des exemples dans lesquels la somme des parties représente plus que l'entité purement physique qu'ils représentent.

  
DossiersPhysique quantique : La téléportation
 

Il reste un dernier point à aborder, c'est la reconstruction après téléportation... Vous avez sans doute déjà démonté une radio ou un appareil dont le fonctionnement vous échappait, mais avez-vous pu le remonter ?

La téléportation sera-t-elle possible ? Soulart, Shutterstock

Plus d'un membre d'équipage de Star Trek préfèrent cuirent personnellement leurs omelettes ou se faire un bon steak à la cuisine plutôt que de manger la nourriture "dupliquée" de bord. Cela appuyerait l'idée que la téléportation ou duplication n'est pas complète et n'assure la copie à l'identique que jusqu'au niveau moléculaire, mais certainement pas quantique.

Data et le capitaine Picard (TNG)

Car s'il est facile de mettre en pièce un appareil - tout bébé je pouvais déjà très bien le faire au grand dam de mes parents - il faut un peu plus d'intelligence pour le reconstruire sans oublier une seule pièce du puzzle.

Rien que le projet de cartographie du génome humain a demandé quelques années. Si on pourrait le reconstruire en pliant et en repliant et en repliant et en repliant encore l'ADN ainsi reconstruite, on n'en ferait pas pour autant une structure fonctionnelle.

Car il faut quelque chose de plus pour faire "fonctionner" un organisme, que d'ailleurs dame Nature nous a visiblement laissé sans véritable plan de construction ainsi que nous le découvrirons lorsque nous discuterons des origines de la vie. Des chercheurs se sont appliqués à essayer de construire des cellules artificielles, des monstres mécaniques de plusieurs mètres cubes, sans succès jusqu'à aujourd'hui.

Les cybernéticiens ont avancé de quelques pas mais sont encore loin de pouvoir créer un homme artificiel comme Data et les modèles informatiques de l'évolution ne font que balbutier. Comme dans Star Trek, les tartines sans goût tomberont encore longtemps du côté confiture !

Quand le téléporteur s'enraye...

Si même nous imaginons que la dématérialisation d'un corp humain et le stockage des données sont réalisables, rien qu'en temps de transfert il est impossible aujourd'hui de récupérer ces données. Pour transférer 1028 KB à travers un réseau numérique à 100 MB/sec il faudrait grosso modo 25 mille milliards d'années (2.5x1013 années) ! Quand vous évacuez une planète peuplée de carnassiers ou en train d'exploser vous n'avez pas vraiment ce temps devant vous, mais tout au plus quelques secondes ! Comme le dirait Mr. Spock, la mort est la suite logique de cet éventualité. L'affaire est donc entendue, la téléportation à la Star Trek n'est pas pour demain.