Sciences

Modélisation des écoulements et des transferts dans la chaîne du froid

Dossier - Du froid en coulis de glace
DossierClassé sous :physique , froid , coulis

-

Aujourd'hui pour faire du froid, le choix dans les gaz frigorigènes est restreint. Surtout que la plupart des fluides restant, même s'ils ne détruisent pas la couche d'ozone, sont des gaz à effet de serre. La solution pourrait être d'utiliser d'autres fluides pour transporter le froid une fois qu'il est produit. Des recherches menées au Cemagref montrent que les coulis de glace transportent bien le froid, sont économes en énergie et permettent d'éviter les ruptures de la chaîne du froid dans les meubles de vente lors du dégivrage.

  
DossiersDu froid en coulis de glace
 

Une bonne conception et une conduite bien pensée des équipements agro-alimentaires sont une condition pour sécuriser la chaîne du froid et garantir la qualité des produits ainsi conservés.

Dans cette chaîne, le couplage entre les écoulements (air, eau, etc.) et les transferts (chaleur, températures, etc.) nécessite, pour être mieux maîtrisé, des modélisations et des simulations numériques complexes. Les équipes spécialisées du Cemagref "génie des procédés frigorifiques" et de l'Institut National d'Agronomie de Paris-Grignon ont mis leurs compétences en commun au sein d'un groupe d'enseignement et de recherche (GER). Outre la formalisation et la résolution numérique de problèmes de couplage et de transfert, les codes industriels de thermohydraulique seront utilisés et adaptés, des modèles et des codes spécifiques seront écrits.

Ce GER permet au Cemagref d'accueillir des enseignants / chercheurs et des étudiants qui à leur tour bénéficieront de moyens expérimentaux de recherche. Il participe actuellement à une demi-douzaine de projets de recherche et à l'encadrement de quatre thèses et d'un DEA.