-

Une meilleure législation va être envisagée pour mettre fin à l'utilisation non-contrôlée des substances toxiques, pour surveiller les effets nocifs des produits chimiques, en prenant en compte la sensibilité des bébés et des jeunes enfants.

  
DossiersDeTox : les dangers des produits chimiques de notre quotidien
 

1 - Quelles caractéristiques rendent les produits chimiques dangereux ?

A - substance toxique : substance ou agent entraînant un ou des effets néfastes sur un ou des systèmes biologiques.

B - substances persistantes : ces substances ne sont pas (ou alors, très lentement) naturellement biodégradables. Une fois présentes dans l'environnement ou dans les tissus vivants, elles y restent pendant des années avant de disparaître.

De nombreuses hormones sont mises en jeu lorsque les grenouilles se métamorphosent de têtard en adulte. Elles sont donc extrêmement sensibles aux substances qui perturbent le fonctionnement des hormones.

C'est pourquoi il est très important de connaître les effets nocifs des substances avant qu'elles ne soient libérées dans la nature. Car il n'y a pas de retour en arrière possible...

C - substances bio-accumulatrices : ces substances s'accumulent dans l'organisme (graisse, sang...) des êtres humains, des animaux et dans les tissus des plantes. Plus un organisme se trouve "haut" dans la chaîne alimentaire, plus les concentrations de ces substances dans cet organisme seront importantes. Petit rappel : nous sommes aussi au sommet de notre chaîne alimentaire.

D - POP's : ou polluants organiques persistants, une dénomination commune pour les substances qui sont toxiques, persistantes et bio-accumulatrices. Elles peuvent également se disperser sur de grandes distances. Exemple : PCB, dioxine, DDT

E - EDC's : ou endochrine disrupting chemicals. Ces substances perturbent le fonctionnement normal des hormones aussi bien chez les humains que chez les animaux. Elles provoquent d'importants dommages aux organes reproducteurs, mais peuvent également causer des troubles du comportement.

Exemple : Bisphenol A (BPA) utilisé dans la production de différentes sortes de plastiques (par ex. pour les biberons).

2 - Tirons les leçons du passé ...

À la fin des années '90, 100.000 produits chimiques étaient enregistrés dans l'Union européenne (auprès de l'inventaire européen des substances chimiques commercialisées existantes). Pour la plupart d'entre elles, nous ne connaissons simplement pas leur degré de toxicité.

A - DDT… du prix Nobel au meurtre

Lorsque le DDT - un pesticide organochloré - fut découvert en 1939 par le chimiste Paul Muller, il a été accueilli comme un miracle. Il pouvait éradiquer un large éventail d'insectes parasites et semblait inoffensif pour les mammifères. Les récoltes augmentèrent de manière spectaculaire et il était utilisé pour contrôler la malaria en tuant les moustiques. En 1944, Muller reçut le prix Nobel pour sa découverte.

Cependant, en 1962, la scientifique Rachel Carson observa que des oiseaux insectivores mouraient en masse dans des zones où le DDT avait été épandu. À cause de son effet sur la reproduction des oiseaux notamment - le DDT fragilise les coquilles des œufs en diminuant leur épaisseur - des espèces comme les pygargues, les faucons pèlerins et les pélicans bruns ont presque disparu.

Le DDT a été interdit en Europe dans les années '70, mais ses effets destructeurs persistent toujours à l'heure actuelle. De plus, d'anciens stocks furent vendus aux pays du Tiers Monde qui les utilisent encore. Le DDT nous revient en boomerang par les produits agricoles que nous importons !

En 2001, de nouvelles recherches ont mis en lumière le lien supposé entre cette substance chimique et des naissances prématurées et des enfants de faible poids aux Etats-Unis.

À la fin des années ‘50 le nombre de faucons pèlerin chuta suite à l'emploi de DDT. Depuis l'interdiction de ce produit, les populations de faucons pèlerin remontent peu à peu. © WWF Canon - Chris Martin Bahr

À la fin des années '50 le nombre de faucons pèlerin chuta suite à l'emploi de DDT. Depuis l'interdiction de ce produit, les populations de faucons pèlerin remontent peu à peu.

B - PCB… l'assassin silencieux

Les PCB ou polychlorobiphényles sont un grand groupe de composés chimiques qui ont été développés dans les années '50. Ils sont persistants et bioaccumulateurs.

Les PCB étaient utilisés dans les plastiques, le caoutchouc, les peintures, mais surtout comme isolants dans toute une série d'appareils électriques(transformateurs par exemple).

Dans les années '70, on a découvert que les PCB contaminaient l'environnement et la faune, causant des cancers et endommageant les systèmes reproducteur et immunitaire. La production de PCB fut interdite progressivement de par le monde dans les années qui suivirent. L'interdiction prit cours dans l'UE en 1985.