Sciences

Des produits chimiques plus sûrs pour un avenir plus sain

Dossier - DeTox : les dangers des produits chimiques de notre quotidien

-

Une meilleure législation va être envisagée pour mettre fin à l'utilisation non-contrôlée des substances toxiques, pour surveiller les effets nocifs des produits chimiques, en prenant en compte la sensibilité des bébés et des jeunes enfants.

  
DossiersDeTox : les dangers des produits chimiques de notre quotidien
 

93% des Européens pensent que les produits chimiques ont des effets négatifs sur leur santé !

A - Un monde chimique

Les produits chimiques constituent l'une des innovations majeures du vingtième siècle. Ils soulèvent cependant une série de problèmes.

© WWF Canon - Andrew Kerr

Voici les trois principaux problèmes:

1. La contamination : les produits chimiques sont omniprésents - dans les produits qui nous entourent, mais aussi dans les écosystèmes les plus éloignés et les organismes animaux et humains. Les bébés viennent au monde avec l'héritage chimique transmis in utero par leur mère.

2. Des données de sécurité insuffisantes : pour quatre-vingt-six pour cent des 2.500 produits chimiques utilisés en grandes quantités, les données de sécurité sont insuffisamment accessibles pour permettre une évaluation élémentaire de la sécurité.

3. Propriétés nocives : le WWF est particulièrement préoccupé par trois types de produits chimiques utilisés aujourd'hui:

a) Les substances chimiques qui ne sont pas naturellement biodégradables et qui s'accumulent dans l'organisme des animaux et des êtres humains,
b) Les substances qui interfèrent avec les systèmes hormonaux des animaux et des êtres humains,
c) Les produits chimiques qui sont cancérigènes, qui entraînent des troubles de la reproduction et qui endommagent l'ADN.

© WWF Canon - Martin Harvey

B - Les tests sur les animaux

WWF estime que la contamination de la vie sauvage et des êtres humains par des centaines de produits chimiques pour lesquels il n'existe aucune donnée élémentaire de sécurité est un processus dangereux et incontrôlé, auquel REACH mettra fin.

Selon le WWF, REACH n'entraînera pas d'augmentation importante des tests sur les animaux.

Pourquoi?

1. Beaucoup de produits chimiques appartiennent à des familles ou à des groupes de substances qui ne devront pas être testés séparément.

2. REACH encourage (et, dans de nombreux cas, contraint) l'industrie chimique à échanger des données de sécurité - ce qui réduira la nécessité de pratiquer des tests sur les animaux.

3. REACH encouragera le développement de méthodes de test remplaçant les tests sur les animaux, et nombreuses de ces méthodes alternatives sont déjà reprises dans le projet législatif.

Le WWF est d'avis que les tests de substances chimiques doivent éviter autant que possible l'expérimentation animale. Il estime également nécessaire d'affecter davantage de fonds au développement de tests substitutifs.

C - Pourquoi s'inquiéter

Quelques exemples de l'impact des produits chimiques utilisés aujourd'hui :

• Les produits chimiques pourraient jouer un rôle dans l'augmentation manifeste d'une série de troubles de l'appareil reproducteur masculin, comme le cancer des testicules, les testicules non descendus et l'oligospermie ;

© WWF Canon - Andrew Kerr

• Chaque année, des centaines d'oiseaux de compagnie seraient tués par les émanations de fumée et les émissions des revêtements en téflon ;

• Le nonylphénol - un produit de décomposition d'une substance chimique utilisée dans les cosmétiques et les détergents - est en train de transformer les huîtres en hermaphrodites ;

• Les chercheurs étudient le lien éventuel entre l'utilisation accrue des anti-transpirants et l'augmentation de l'incidence du cancer du sein ;

• Un des effets les plus alarmants des perturbateurs endocriniens est la puberté précoce chez les filles.