Sciences

Les mensurations de Vénus

Dossier - Vénus et son passage aujourd'hui
DossierClassé sous :Astronomie , transit , Vénus

-

A l'occasion du transit de Vénus, un programme éducatif public permettra à toute personne intéressée, de participer activement à l'événement astronomique. Le transit du 8 juin 2004 est une occasion unique de participer à une expérience scientifique.

  
DossiersVénus et son passage aujourd'hui
 

Vénus est la deuxième planète du système solaire par ordre croissant des distances au Soleil et la sixième planète par ordre croissant de taille. Avec une excentricité de moins de 1%, son orbite est la plus circulaire des orbites planétaires du système solaire. A son périhélie, elle est à 107 millions de kilomètres de l'étoile, alors qu'à l'aphélie, elle ne s'en éloigne que de 109 millions. Dans sa révolution, elle fonce à une vitesse de 35 km à chaque seconde.

Surface de Vénus - © Nasa

Ainsi, elle parcourt son orbite de 680 millions de kilomètres de circonférence en 225 jours. C'est la durée de " l'année vénusienne ".

Comme Mercure, Vénus ne possède pas de satellite naturel. Sa densité est à peine plus faible que celle de la Terre et de Mercure et vaut 5,25 contre 5,52 pour la Terre et 5,45 pour Mercure. Avec ses 12 104 kilomètres de diamètre, Vénus est sensiblement de la même taille que notre planète, qui ne mesure que 656 km de plus. C'est une boule parfaitement ronde : son aplatissement est nul aux pôles en raison de sa rotation très lente. Vénus ne possède pas non plus de champ magnétique, toujours à cause de sa lente rotation.

La rotation de Vénus est inhabituelle parce qu'elle est non seulement très lente (sa période de rotation sidérale de 243 jours terrestres est même plus longue que sa période de révolution, ce qui signifie que sur Vénus, le "jour" est plus long que "l'année"!), mais aussi parce qu'elle est rétrograde. De plus, la synchronisation particulière de la période de rotation de Vénus avec sa période de révolution est telle que Vénus présente toujours la même face à la Terre quand elle est au plus près de celle-ci.

Vénus est souvent considérée comme la jumelle de la Terre. Les deux planètes ont en effet beaucoup de points communs :

  • Vénus est à peine plus petite que la Terre (95% du diamètre terrestre et 80% de sa masse).

  • Les deux planètes possèdent peu de cratères, indiquant que leurs surfaces sont relativement jeunes.
  • Leurs densités et leurs compositions chimiques sont similaires.
Image astronomique de Vénus

Ces ressemblances avaient conduit les astronomes à penser qu'en dessous de ses nuages denses, Vénus aurait pu être très semblable à la Terre, et même héberger la vie. Comme on l'a vu, les études plus poussées ont montré qu'elle était en fait radicalement différente. Certes, au début de son histoire, Vénus possédait sans doute de grandes quantités d'eau, mais celles-ci se sont entièrement évaporées. Vénus est maintenant une planète désertique.

Si la Terre avait été juste un peu plus proche du Soleil, son évolution aurait peut-être été semblable à celle de Vénus. On apprendra probablement beaucoup au sujet de la Terre en étudiant pourquoi ces deux planètes au départ jumelles sont devenues si différentes.