Sciences

Un évènement rare

Dossier - Et si le ciel nous tombait sur la tête ?
DossierClassé sous :Astronomie , météorite , comète

-

Depuis quelque temps, on nous parle régulièrement d'astéroïdes croisant la Terre à courte distance, voire même risquant de s'y écraser, provoquant destruction et cataclysme. Le ciel s'est-il soudain détraqué ?

  
DossiersEt si le ciel nous tombait sur la tête ?
 

Les astronomes connaissent actuellement environ 2000 astéroïdes, de diverses tailles, s'approchant régulièrement de notre planète avec la possibilité de s'y écraser un jour. Ce jour, on le souhaite évidemment lointain. Heureusement, les statistiques viennent à notre secours pour nous tranquilliser...

Dans les premiers temps de notre Système solaire, alors que la matière venait tout juste de se condenser et refroidir, et que sa répartition était encore anarchique entre les orbites des toutes jeunes planètes, les collisions avec les astéroïdes étaient fréquentes. Les cratères de la Lune en témoignent encore, véritables fossiles de l'évolution planétaire. La Terre en a tout autant pris pour son grade, mais la lente érosion de son atmosphère en a constamment remodelé la surface. Malgré tout, il en reste quelques dizaines, tel le Meteor Crater, en Arizona.

Vision d'artiste de la ceinture d'astéroides © NASA/JPL-Caltech - Domaine public

Puis les planètes se sont rapidement (à l'échelle astronomique, s'entend...) frayé un passage à travers tout ce fourbi cosmique, balayant tout ce qui se trouvait le long de leurs orbites. Et les chutes d'astéroïdes se sont peu à peu raréfiées. Cependant, le danger ne peut être totalement éliminé et certains de ces petits corps croisent encore notre grand vaisseau bleu... Soit parce que le hasard ne les a jamais amenés à "portée" de la Terre, ce qui reste exceptionnel, soit par modification de leurs orbites, celles-ci se révélant particulièrement instables. En effet, les dizaines de milliers de petits corps concentrés dans cet immense réservoir nommé "ceinture d'astéroïdes" situé entre Mars et Jupiter ne cessent de s'influencer mutuellement et à l'échelle du million d'années, les "excursions" ne sont pas exceptionnelles.

Heureusement, les objets les plus massifs sont aussi les moins susceptibles de subir une modification d'orbite et de prendre le chemin de la Terre. Ils sont aussi les plus rares, ce qui réduit considérablement nos "chances" d'admirer un jour tel évènement.