Sciences

La comète de Halley a-t-elle guidé les Rois mages ?

Dossier - Questions / réponses sur les mystères du ciel ...
DossierClassé sous :Astronomie , Constellation , astre

-

La Lune est elle plus grosse lorsqu'elle est à l'horizon ? De quoi sont faits les anneaux de Saturne ? Sommes-nous seuls dans l'Univers ? Autant de questions que l'on se pose lorsque l'on regarde le ciel et auxquelles on répond dans ce dossier.

  
DossiersQuestions / réponses sur les mystères du ciel ...
 

La fameuse étoile qui aurait guidé les Rois mages vers Bethléem pourrait bien être une comète mais certainement pas celle de Halley, car elle est passée 66 ans avant la naissance du Christ et 10 ans après celle-ci. Si Giotto avait choisi de la représenter dans son tableau de l'adoration des Mages, c'est uniquement parce que le passage de 1301 l'avait impressionné, mais il n'avait aucune prétention historique et encore moins scientifique.

Aucune comète parmi les comètes périodiques connues ne semble convenir. Peut-être était-ce une nova ou une supernova (étoile en explosion visible à l'œil nu pendant quelques semaines ou quelques mois), mais aucun relevé astronomique précis n'a été fait à l'époque pour permettre de résoudre l'énigme. Les calculs montrent cependant qu'il s'est produit un rapprochement spectaculaire de Jupiter et de Vénus (rappelons que ces deux planètes sont les deux astres les plus brillants dans le ciel après le Soleil et la Lune et avant l'étoile Sirius) le 17 juin de l'an 2 avant Jésus-Christ. Cette date est tout à fait plausible, l'année précise de naissance du Christ étant incertaine ; de plus la présence des bergers dehors avec des agneaux s'expliquerait mieux une nuit de juin qu'une nuit de décembre.

Le noyau de la comète de Halley. Cliché Giotto aimablement transmis par H.U. KELLER © 1986 MPIA - Reproduction et utilisation interdites.

Par ailleurs un autre rapprochement planétaire spectaculaire s'est produit en l'an 7 avant Jésus-Christ. Jupiter et Saturne se sont alors rapprochées l'une de l'autre à trois reprises en l'espace de quelques mois (on appelle cela une triple conjonction et ce phénomène se produit une fois tous les 800 ans environ). C'est cet événement qui a la faveur des historiens car ils datent le fameux recensement du temps d'Hérode de l'an 6 ou 7 avant notre ère, d'après des tablettes découvertes à Ankara en 1924.

Cette image ci-dessus remarquable du noyau de la comète de Halley a été reconstituée à partir de six images prises par la sonde Giotto lors de sa rencontre avec la comète, le 14 mars 1986. Les images ont été prises à des distances variant entre 14 500 km pour la plus éloignée et 2 800 km pour la plus rapprochée. On voit ainsi des détails d'une centaine de mètres sur ce noyau cométaire qui mesure environ 15 km de long et 8 km de large.

Le noyau se présente comme une boule de neige sale, plutôt sombre, mais lorsque la croûte superficielle chauffée par le Soleil se fracture, elle laisse échapper du gaz et de la poussière à raison de plusieurs tonnes à chaque seconde : c'est alors que se développe la queue de la comète. On voit bien sur cette image deux jets de matière qui s'échappent vers la gauche à partir du noyau de la comète : c'est le côté éclairé par le Soleil qui fond et laisse échapper ces jets .