Sciences

Des circonstances atténuantes

Dossier - L'éclipse totale de Lune du 8 novembre
DossierClassé sous :Astronomie , éclipse , lune

PGJ Astronomie

-

Dans la nuit du 8 au 9 novembre, nous assisterons à la seconde éclipse totale de Lune de l'année 2003, après la difficile éclipse du 16 Mai dernier que de nombreux observateurs européens n'ont pu admirer dans son intégralité.

  
DossiersL'éclipse totale de Lune du 8 novembre
 

Cette fois-ci, la Lune passe par le noeud ascendant (l'un des deux points d'intersection de son plan orbital et de celui de la Terre).

Du fait de l'inclinaison de 5° 17' sur l'écliptique, une éclipse de Lune ne peut avoir lieu que si la Lune est suffisamment proche du point d'intersection de son plan orbital et de celui de la Terre (ligne des noeuds).

Cette 45ème éclipse du Saros 126 aura lieu une quinzaine de jours avant le passage de la Lune au périgée, la plus courte distance entre la Terre et notre satellite. La Lune, située à 405.611 km de la Terre au milieu de la phase de Totalité, apparaîtra plus petite que lors de la précédente édition avec un diamètre apparent de 29'28" soit 0,49°, au lieu des 33'24" soit 0,55°.
La durée de la totalité en est également réduite : 25mm au lieu des 53mm que nous avons eu l'occasion d'admirer le 16 Mai.
Mais en contrepartie, l'éclipse devrait paraître plus lumineuse, avec une teinte orange cuivré du plus bel effet.

Un spectacle haut en couleurs


Ces variations d'éclat et de teinte, difficilement prévisibles, proviennent d'une part, de la distance Lune-Terre et de la position de la Lune par rapport au cône d'ombre, et d'autre part, de la transparence de notre atmosphère qui filtre la lumière bleue du Soleil tandis qu'elle dévie les rayons rouges et jaunes vers la surface lunaire.

Les nuages et les particules (poussières et cendres d'éruptions volcaniques ou de feux de forêts) en suspension dans notre atmosphère affectent également la coloration de la Lune en filtrant plus ou moins la lumière solaire déviée.

La Lune dans sa course traverse l'Ombre de la Terre lors de l'Eclipse et prend une coloration rougeâtre.

L'astronome français André Danjon (1890-1967), directeur de l'Observatoire de Paris de 1945 à 1963, a proposé un classement pour décrire la luminosité résiduelle et la coloration de la Lune éclipsée lors d'une éclipse totale.
légende

Où et Quand ?

Ce magnifique spectacle est visible de tous les points de la Terre où la Lune est présente dans le ciel au moment de l'éclipse.


Ainsi l'éclipse sera entièrement visible en Europe et sur une bonne partie du continent africain. L'éclipse sera entièrement visible au Québec, aux Antilles et au Brésil. En Asie, les diverses phases du phénomène auront lieu au coucher de la Lune, tandis que sur le continent nord américain, l'événement pourra être suivi au fur et à mesure du lever du disque sélène.

De même que pour l'éclipse de Mai dernier, les observateurs situés au Japon, en Indonésie, en Australie ou dans la partie la plus à l'est de l'Asie, seront privés du spectacle.


La partie de cache-cache

La Lune amorcera son entrée dans la pénombre de la Terre, à 22h15 UT, dans la constellation du Bélier (Aries) déjà bien haute dans le ciel pour les observateurs européens. L'affaiblissement de la luminosité ne se fera sentir que quelques minutes plus tard, dès que la moitié du disque sélène aura pénétré dans la pénombre.

L'éclipse de Lune des 08 et 09 Novembre, vue à Paris à 23h00 UT le 08. La Lune est à environ 55 degrés au-dessus de l'horizon sud.

Noyé auparavant dans la clarté du ciel, le célèbre astérisme des Pléiades (M45) de la constellation du Taureau (Taurus), se dévoilera peu à peu à environ 60 degrés de hauteur sur l'horizon sud-ouest.

Saturne (mag -0.10), dans la constellation des Gémeaux (Gemini) sera déjà à une vingtaine de degrés de hauteur sur l'horizon est.

A 23h32 UT, une petite échancrure entame le bord gauche de la Lune : c'est la première manifestation de début de la traversée de notre satellite dans le cône d'ombre de la Terre. Peu à peu, l'ombre grisâtre envahit entièrement le disque lunaire. Cette phase, d'une durée d'environ 90 minutes, va nous permettre de voir la Lune tronquée, au teint blafard, prendre progressivement de merveilleuse teintes au fur et à mesure que sa partie encore éclairée se réduira à un fin croissant.

Sur l'horizon sud-est, Sirius (mag -1.59), l'étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien (Canis major) aura déjà atteint quelques degrés de hauteur.

La phase de totalité débute à 01h06 UT, au moment même où Jupiter (mag -1.9) se lève pour la latitude de Paris. Pendant un peu moins de 25 minutes, les tons rouges et cuivrés, caractéristiques des éclipses de Lune, deviennent plus intenses. Pour les observateurs européens, ce changement de couleur a lieu à environ 50 degrés au-dessus de l'horizon sud-ouest. Le maximum de la phase de totalité intervient à 01h18 UT. A 01h30 UT, la phase de Totalité prend fin.

Mais le spectacle n'est pas fini pour autant !

Progressivement, le disque sélène va reprendre son aspect initial en passant successivement, au cours des 90 minutes suivantes, par de subtiles teintes, dans l'ordre inverse de celles que nous avons pu admirer avant la phase de Totalité.

La sortie complète de la Lune de l'ombre de la Terre a lieu à 03h04 UT. Saturne trône à 62 degrés en direction de l'horizon sud, dominant la belle constellation d'Orion (Orion) et sa splendide nébuleuse M42. L'horizon est s'embellit de la présence de Jupiter, maintenant visible à 18 degrés de hauteur dans la constellation du Lion (Leo). La brillante Regulus (mag 1.30) surplombe la géante planète gazeuse.

A 04h21 UT, plus rien de laissera transparaître dans le ciel qu'il s'est déroulé devant nos yeux un spectacle fantastique.