Sciences

En Turquie

Dossier - Eclipse de Soleil du 29 mars 2006
DossierClassé sous :Astronomie , éclipse totale , Continent africain

-

A ne pas rater pour les amateurs : ce sera la dernière éclipse de soleil totale, avant celle du 1er août 2008 qui sera partielle en France et dernière éclipse totale intéressant le continent africain avant la perlée du 3 novembre 2013.

  
DossiersEclipse de Soleil du 29 mars 2006
 
Fig. 19 : course de l'ombre sur la Turquie © : Patrick Rocher/IMCCE - Reproduction et utilisation interdites.

La Turquie étant une destination dictée par l'économie réalisée, les sites visés répondront à deux critères : proximité d'hôtels clubs de vacances en même temps que proximité de la centralité. Le meilleur endroit de Turquie pour ce choix est la région d'Antalya et particulièrement l'endroit situé à une soixantaine de kilomètre au sud de cette ville et où le rivage s'approche très près de la ligne de centralité. A quelques kilomètres au large on trouve alors trois éperons rocheux dont un d'entre eux se trouve sur la ligne de centalité. Cette option, certes accrobatique, présente l'avantage d'un gain d'environ 10% sur la probabilité de ciel dégagé. Des hôtels clubs, il y en a aussi au nord sur le rivage de la mer Caspienne mais avec une probabilité météo bien moins bonne. Au sud d'Antalya, la probabilité est de l'ordre de 50%. Reste cependant, que le rivage très montagneux peut retenir les nuages : avoir un bateau à sa disposition peut être un à point salvateur car alors, quelques kilomètres suffisent pour dégager le ciel. Sur le rivage de la mer Caspienne, la probabilité de voir l'éclipse tombe à environ 30%. Dans l'intérieur du pays, la région de Konya, avec une probabilité identique à celle du rivage méditerranéen placé à l'est d'Antalya, peut être intéressante car la place pour s'y installer sera probablement moins comptée que sur la côte.

Eclipse et hauteur sur l'horizon

Fig. 20 : hauteur du Soleil au-dessus de l'horizon en Turquie au voisinage du premier contact. En rouge figure la ligne de centralité © : Philippe Morel, SAF - Reproduction et utilisation interdites.

Située encore plus à l'est et au nord que la Libye, nous trouverons au moment du premier contact, une éclipse à peu près aussi haute qu'au Niger (environ 56° à Antalya) mais ce premier contact aura lieu très près du passage au méridien, de sorte que cet instant sera le plus haut de l'éclipse en Turquie. Après les concessions avec la probabilité météorologique, il faudra en prévoir d'autres, toutes relatives, avec la hauteur du Soleil en fin d'éclipse en gardant à l'esprit que, même si le risque de tempête de sable est nul, l'aérosolisation du sud de la Turquie est la même qu'en Libye et au nord du Niger. La perte de quelques degrés de hauteur peut alors avoir un effet délétère sur le contraste des images.

Fig. 21 : hauteur du Soleil au-dessus de l'horizon en Turquie au voisinage du maximum © : Philippe Morel, SAF - Reproduction et utilisation interdites.

Rien de critique toutefois pour le maximum avec une hauteur de 53° depuis Antalya et un avantage à cette position géographique plaçant la première partie de l'éclipse près du méridien : inutile de soigner la latitude du pointage de l'équatorial vers le pole céleste et seule une orientation soignée vers le pole géographique sera nécessaire.

Fig. 22 : hauteur du Soleil au-dessus de l'horizon en Turquie au voisinage du dernier contact © : Philippe Morel, SAF - Reproduction et utilisation interdites.

A l'instant du dernier contact la hauteur est de 44° à Antalya, plus qu'il n'en faut dans des conditions normales pour s'offrir tout le déroulement du grand spectacle à moindre coût si on accepte le risque météo.