Sciences

L'ensemble bras robotisé de Phoenix

Dossier - Phoenix : l'oiseau de feu arrive sur Mars
DossierClassé sous :Astronautique , phoenix , mars

-

Plus qu'une nouvelle sonde, c'est une nouvelle famille d'atterrisseurs et de robots que la Nasa entreprend d'envoyer vers la Planète rouge avec Phoenix. Avec, en ligne de mire, une réponse possible à la plus grande question que s'est posée l'humanité : la vie existe-t-elle ailleurs ?

  
DossiersPhoenix : l'oiseau de feu arrive sur Mars
 

Robotic Arm (RA)  -  Bras robotisé

Instrument réalisé par le Jet Propulsion Laboratory.

Ce bras portera jusqu'à une distance de 2,35 mètres de la sonde une petite pelle capable de creuser une tranchée de 50 centimètres de profondeur et d'y collecter des échantillons pour analyse. Se mouvant selon quatre degrés de liberté, il est capable d'exercer une force de 80 Newtons, soit 8,15 kg.

Le bras robotisé en cours de test

Cet instrument a bénéficié de l'expérience acquise dans la construction des bras robotisés ayant équipé diverses sondes martiennes (Viking 1 et 2, Spirit, Opportunity), mais aussi des Canadarm de la navette spatiale et de la Station Spatiale Internationale.

Robotic Arm Camera (RAC)  -  Caméra du bras robotisé

Instrument réalisé par l'Université d'Arizona et le Max Planck Institute.

Extrêmement sophistiquée, cette caméra miniaturisée est montée à l'extrémité du bras. Elle pourra transmettre des images en haute résolution collectés par la pelle, et aussi des parois de la tranchée. Il est aussi possible de l'utiliser pour "balayer" le sol afin d'en examiner la texture.

Contrairement à la caméra microscopique équipant les actuels rovers martiens - Spirit et Opportunity - elle sera à même de prendre des images en couleurs, non à l'aide de filtres de couleurs, mais en modulant sa source d'éclairage composée de nombreuses LED's rouges, bleues et vertes. Son objectif est protégé par un cache transparent amovible.

La caméra du bras robotisé et son éclairage très particulier