Sciences

Un programme spatial important, mais désorganisé

Dossier - Nasa : 50 ans de conquête spatiale
DossierClassé sous :Astronautique , Nasa , cinquantième anniversaire de la Nasa

-

La Nasa, née le 29 juillet 1958, fête ses cinquante années d’existence. Après avoir retracé sa genèse depuis les pères fondateurs de l’Astronautique, nous nous attarderons sur quelques-unes des missions les plus marquantes de ses débuts, jusqu’au premier débarquement sur la Lune qui marqua à la fois la fin d’une grande aventure humaine et le commencement d’une autre, encore plus ambitieuse.

  
DossiersNasa : 50 ans de conquête spatiale
 

A ce moment, la Nasa n'existait pas encore. Explorer 1 avait été lancé par l'Army Ballistic Missile Agency, qui d'ailleurs fêtait son deuxième anniversaire d'existence ce jour-là. Les journaux ne parlaient que de l'exploit, et le citoyen américain reprenait confiance dans son pays qu'il voyait à nouveau capable de faire "au moins aussi bien" que les Soviétiques. Et il en réclamait toujours plus.

Les Etats-Unis avaient bien un programme spatial, mais sans la moindre coordination. L'Armée, l'Aviation et la Marine élaboraient leurs projets et envoyaient leurs propres satellites à cadence accélérée, mais en gardant les acquis de leurs expériences pour elles seules. Chacune caressait l'idée d'envoyer, la première, un homme dans l'espace. L'Aviation voulait placer un homme en orbite et élaborait le programme MISS (Man In Space Soonest, ou un homme dans l'espace au plus vite). L'Armée avait son Project Adam, un simple vol balistique au-dessus de l'Atlantique avec un homme à bord d'une cabine spatiale. La Marine proposait un programme baptisé sans surprise MER (Manned Earth Reconnaissance), très coûteux, qui exigeait la mise au point de nouvelles fusées très puissantes.

L'agence la plus importante du secteur aéronautique était le NACA (National Advisory Committee for Aeronautics). Effectuant ses propres recherches, il en partageait régulièrement les fruits avec d'autres organismes gouvernementaux tel l'Air Force.

Emblème officiel du Naca

Le hasard voulut que le premier Spoutnik fût lancé quatre jours avant l'inspection annuelle du Naca. L'ordre du jour en avait été immédiatement revu et consacré presque exclusivement à l'espace et à la nouvelle orientation que prendrait la recherche. Les membres du Naca étaient des spécialistes de l'aéronautique, depuis les jets jusqu'au X-15. Il y avait très peu de spécialistes de l'espace à cette époque, et seul le Naca pouvait s'enorgueillir de compter dans ses rangs des membres familiarisés avec les problèmes liés à l'apesanteur.

Autre emblème du Naca, dédié à la recherche aéronautique

Politiquement, la compétence du Naca se limitait à un rôle de conseiller de recherche, tandis que l'Aviation, l'Armée et la Marine sollicitaient l'administration Eisenhower de leur attribuer les subsides nécessaires. Mais le Président estimait que l'espace devait rester un domaine exclusivement scientifique, et ignorait systématiquement les demandes des militaires.