Sciences

Le tour de l’Homme

Dossier - Nasa : 50 ans de conquête spatiale
DossierClassé sous :Astronautique , Nasa , cinquantième anniversaire de la Nasa

-

La Nasa, née le 29 juillet 1958, fête ses cinquante années d’existence. Après avoir retracé sa genèse depuis les pères fondateurs de l’Astronautique, nous nous attarderons sur quelques-unes des missions les plus marquantes de ses débuts, jusqu’au premier débarquement sur la Lune qui marqua à la fois la fin d’une grande aventure humaine et le commencement d’une autre, encore plus ambitieuse.

  
DossiersNasa : 50 ans de conquête spatiale
 

Le programme Mercury fut officiellement annoncé aux Américains le 17 décembre 1958, jour commémoratif du premier vol des frères Wright, 55 ans plus tôt.

Premières études théoriques pour la conception d'un bouclier de rentrée. Crédit Nasa
Préparation d'un des premiers essais en vol d'une cabine Mercury inhabitée. Crédit Nasa

Aussitôt, les équipes de scientifiques définirent les normes selon lesquelles devaient être sélectionnés les six premiers astronautes. Le vaisseau serait essentiellement expérimental, et ces hommes participeraient activement au vol en enregistrant les moindres détails de son comportement. Ils seraient donc recrutés parmi les pilotes d'essais les plus chevronnés et expérimentés qui se porteraient volontaires.

Ils devraient obligatoirement avoir accompli des études universitaires dans un domaine en rapport avec leur mission, être âgés de 25 à 40 ans et, compte tenu de l'exiguïté de leur cabine, ne pas dépasser 80 kg pour 1,80 m. Et, bien sûr, être de condition physique excellente.

Eisenhower voulait des pilotes de l'Armée. Cependant, ceux-ci ne comportaient aucun universitaire dans leurs rangs, et il fallut se contenter, si l'on ose dire, de 58 pilotes de la Force Aérienne, 47 de la Marine et 5 du Corps des Fusiliers Marins. En 1959 et au terme d'une première sélection, le nombre était réduit à 32. Commença alors une série d'examens médicaux qui fut probablement la plus poussée qu'eut jamais à subir un homme, allant jusqu'à étudier le rapport entre le poids spécifique et le taux de radiations naturelles émises par le corps humain. Sept candidats "parfaits" émergèrent de ces séances, qu'il fut impossible de départager. Les six premiers astronautes américains étaient donc sept.

Les astronautes du programme Mercury. De gauche à droite, à l'arrière : Alan Shepard, Virgil Grissom et Gordon Cooper. À l'avant : Walter M. Schirra, Donald Kent Slayton, John Glenn et Scott Carpenter

Sept hommes d'exception

Ces sept hommes se rapprochaient par de nombreux points communs. Tous étaient blancs, anglo-saxons et protestants, originaires de petites villes du Middle-West et avaient été élevés par un père autoritaire, dont quatre avaient reçu le même prénom. Un des psychiatres ayant participé à leur sélection a fait remarquer que lui-même et la douzaine de confrères du programme étaient tous juifs new-yorkais, élevés par une mère autoritaire. Mais ils soulignaient aussi que tous étaient mariés, formant un couple à la fois très uni et très indépendant, « exactement le type de personnes très attachées l'une à l'autre mais n'hésitant pas, en cas de besoin, de se quitter et de reprendre leur existence à zéro ». Il s'agissait de John H. Glenn. Jr. (US Marine Corps), Alan B. Shepard Jr, Scott Carpenter et Walter M. Schirra Jr (Marine), Virgil Grissom, L. Gordon Cooper Jr et Donald K. "Deke" Slayton (Capitaines d'aviation).

Alors que ces hommes se livraient à leur entraînement, la Nasa envoyait divers animaux dans l'espace afin de tester leur comportement en apesanteur. Le 31 janvier 1961, une cabine Mercury était lancée par une fusée Redstone et accomplissait un vol suborbital emmenant le chimpanzé Ham (Holloman Aerospace Medical Center). Contrairement à ce qui est souvent déclaré, il ne fut cependant pas le premier primate à aller dans l'espace. Le tout premier fut un singe baptisé Albert 2, qui fut lancé le 14 juin 1949 depuis la base militaire américaine de White Sands à bord d'une fusée V2 et atteignit une hauteur de 133,9 km.

L'expérience était une répétition générale du premier vol suborbital humain. Celui-ci était considéré indispensable avant la première mise en orbite, et lorsque Sheppard fut sélectionné pour cette mission, les autorités se gardèrent bien d'en révéler l'identité, qui devait rester secrète le plus longtemps possible afin de préserver sa tranquillité en lui évitant les assauts de la presse.