Sciences

Les salons aéronautiques d’avant-guerre : l'essor de l'ère industrielle

Dossier - Le Salon du Bourget : l'aviation d'hier à aujourd'hui
DossierClassé sous :aéronautique , Salon du Bourget , Salon international de l’Aéronautique et de l’Espace

-

Le Salon du Bourget, alias Salon international de l’aéronautique et de l’espace, a fêté en 2009 son centième anniversaire. L'occasion de revenir sur l'Histoire de ce salon. Attachez vos ceintures, et place à l’Aventure !

  
DossiersLe Salon du Bourget : l'aviation d'hier à aujourd'hui
 

Les salons de l'aéronautique sont apparus dans un climat tout particulier qu'il serait dommage de ne pas évoquer. Lorsque l'ère industrielle prit son élan au XIXe siècle, l'enthousiasme qu'elle suscita, et que l'on pourrait comparer à la conquête de l'air elle-même et plus tard à la conquête de l'espace, entraîna dans son sillage de nombreuses « Expositions universelles ».

Le hall du Crystal Palace de Londres durant la première exposition aéronautique du monde. © Creative Commons

Il s'agissait de lieux de présentation d'innovations technologiques et d'inventions très diverses, nées du progrès scientifique ambiant et dont - comme bien d'autres - les précurseurs de l'aviation allaient bénéficier.

La première exposition aéronautique au monde naît le 12 janvier 1866. Ce jour là, dans le gigantesque Crystal Palace de Hyde Park à Londres, une foule de visiteurs enthousiasmés peut contempler de nombreux aérostats plus légers que l'air, mais aussi déjà des hélicoptères, des ornithoptères et même le triplan à vapeur de John Stringfellow.

John Stringfellow, le premier de tous les pionniers

Ce pionnier mérite qu'on s'y attarde. En 1848, il avait été le premier à faire voler un monoplan de 3,04 mètres d'envergure mû par deux hélices quadripales actionnées par un moteur à vapeur. L'appareil, de 2,95 kilos (ou 3,90 kilos réservoir d'eau rempli) s'élançait le long d'un câble horizontal suspendu par des poulies, avant de se libérer automatiquement en bout de course. Début 1848, l'expérience réussit au deuxième essai et l'appareil libéré parcourut une vingtaine de mètres tout en prenant de l'altitude, avant d'aboutir dans une toile tendue pour le récupérer... mais qu'il déchira et traversa.

L'appareil à vapeur de John Stringfellow en 1848. © Creative Commons

Il s'agit réellement du premier engin motorisé à se maintenir en l'air par sa seule force mécanique. S'il était incapable d'emporter un passager ou même de décoller du sol, il avait quand même démontré que la solution du vol mécanique passait par le plan fixe et l'hélice. Pour cette présentation, l'inventeur recevra une récompense de 1.000 livres. Juin 1875 verra la première démonstration aérienne à l'occasion d'un salon aéronautique, lorsque toujours au Cristal Palace de Londres, Thomas Moy y fera voler un monoplan de 5 mètres d'envergure équipé de deux hélices actionnées par un moteur à vapeur.

Le monoplan à vapeur de Thomas Moy (croquis d'époque). © Thomas Moy