Le véhicule de transfert H-II Transfer Vehicle (HTV) est un véhicule cargo automatique construit par le Japon. Il est aussi appelé Kounotori. Son rôle est d'approvisionner le segment nippon de la Station spatiale internationale. Si nécessaire, il peut également transporter du fret pour les autres partenaires de l'ISS. Le véhicule à l'image est l'HTV-3 lors de sa mission de ravitaillement du complexe orbitale en septembre 2012. © Nasa
Sciences

HTV

DéfinitionClassé sous :station spatiale internationale , jaxa , cargo spatial

Le HTV (H-II Transfer Vehicle) est un véhicule de transfert automatique construit par la Jaxa (l'agence spatiale japonaise) dans le cadre de sa participation au programme de la Station spatiale internationale. Il s'agit ni plus ni moins que d'un cargo spatial principalement utilisé pour ravitailler la partie japonaise du complexe orbital. Il est aussi connu sous le nom de Kounotori. Il a été utilisé de 2009 à 2020 et sera remplacé en 2022 par un HTV de deuxième génération (HTV-X). Ce véhicule était lancé depuis la base de Tanegashina au Japon par un lanceur H2A.

La partie japonaise de la Station spatiale internationale avec, au premier plan, le véhicule de fret HTV et le bras robotique canadien (Canadarm2). En arrière-plan le laboratoire scientifique Kibo, le bras robotique et la plateforme externe destinée à recevoir les instruments et expériences devant être exposés au vide spatial. © Nasa

Un cargo pour emporter 6 tonnes de fret à livrer à l'ISS

L'HTV est le plus gros véhicule spatial jamais construit par le Japon. Long de 10 mètres et large de 4,4 mètres, pour une masse à vide de 10,5 tonnes, ses dimensions sont similaires à celles du véhicule automatique de transfert européen (ATV). Il peut transporter jusqu'à 6 tonnes de fret dont 4,5 tonnes réparties dans sa soute pressurisée et 1,5 tonne dans un espace non pressurisé. Ce véhicule est composé d'un module pressurisé (Pressurized Logistics Carrier) et d'une partie exposée au vide (Unpressurized Logistics Carrier). Cet emplacement abrite aussi la palette EP Exposed Pallet, qui sert pour le transport d'équipement non pressurisé et les modules avioniques et de propulsion. La partie pressurisée permet d'emporter notamment 300 kilogrammes d'eau liquide. Une fois le véhicule amarré au complexe orbital, les astronautes peuvent y pénétrer pour décharger le fret et, en fin de mission, le remplir de détritus et autres équipements hors service.

À la différence des cargos spatiaux Progress russes et ATV, l'HTV n'est pas conçu pour s'amarrer à la Station de façon automatique ou autonome. Il s'amarre de la même façon que la capsule Dragon de SpaceX, c'est-à-dire capturé par le bras robotique Canadarm2 de la Station spatiale puis « docké » sur le port d'amarrage Harmony.

À la fin de sa mission, il effectue une rentrée atmosphérique contrôlée et destructive au-dessus d'une zone totalement inhabitée du Pacifique Sud.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !