Cela vous intéressera aussi

Le terme « température » est employé dans la vie courante. Il est alors relié à la sensation immédiate de chaud et de froid.

La physiquephysique statistique, elle, montre que la température est la manifestation, à l'échelle macroscopique, du mouvement des atomes et des molécules. Elle est ainsi liée à l'énergie cinétique moyenne des constituants microscopiques de la matière. Résultat, deux corps en contact ont tendance à égaliser leurs températures, par échange d'énergie, de chaleur jusqu'à atteindre l'équilibre thermique. Car les chocs entre les particules transmettent l'énergie cinétiqueénergie cinétique d'un corps à l'autre.

En thermodynamiquethermodynamique, la température est définie à partir de l'énergie totale d'un système et du nombre d'états que celui-ci peut posséder pour une certaine valeur de cette énergie. C'est une variable d'état intensive liée à l'entropieentropie. Sa valeur détermine, avec celle de la pressionpression, l'état des corps purs. Et le zéro absolu est défini comme la température correspondant à une entropie nulle et à une absence totale d'agitation thermique.

Sous l'effet du changement climatique, les températures de l'atmosphère de notre Terre augmentent. © Leo Lintang, Adobe Stock
Sous l'effet du changement climatique, les températures de l'atmosphère de notre Terre augmentent. © Leo Lintang, Adobe Stock

Mesurer la température

Les thermomètres fournissent une mesure de la température en utilisant des phénomènes comme la variation de la pression des gaz, la dilatation thermique des corps ou encore la variation des résistances électriquesrésistances électriques.

L'unité S.I. de température thermodynamiquetempérature thermodynamique est le kelvin (K), longtemps défini comme une fraction de la température thermodynamique du point triplepoint triple de l'eau. Aujourd'hui, elle est définie relativement à la constante de Boltzmannconstante de Boltzmann qui relie énergie cinétique et température.

Mais l'unité la plus utilisée reste le degré Celsius (°C). Le zéro de cette échelle correspond au point de congélation de l'eau (solidificationsolidification) dans des conditions normalesconditions normales de pression. Alors que le 100 °C correspond à la température d’ébullition de l’eau (vaporisationvaporisation).

Notez que 0 °C = 273,15 K. Et que, plus généralement, la température mesurée avec l'échelle KelvinKelvin vaut °C + 273,15°. Ainsi une température diurne de 20 °C sur Terre est égale à environ 293 K et celle de la surface du Soleil de 5.500 °C vaut quelque 5.770 K.