La radioluminescence induite par le tritium est utilisée pour des applications d’urgence – pictogrammes de sécurité, par exemple – ou pour illuminer le cadrant d’une montre-bracelet. © Eric Kilby, Flickr, CC by-sa 2.0

Sciences

Radioluminescence

DéfinitionClassé sous :physique , radioluminescence , luminescence

La radioluminescence est, avec la thermoluminescence, la chimiluminescence, la photoluminescence ou encore l'électroluminescence, une forme particulière de luminescence.

Radioluminescence et radioactivité

La radioluminescence est un phénomène physique qui intervient lorsqu'une particule bêta, par exemple, entre en collision avec un atome ou une molécule. Cette particule bêta provient généralement de la désintégration radioactive d'un isotope. En retrouvant son état fondamental, l'élément émet des photons, le plus souvent dans la gamme des ultraviolets.

Ainsi, les sources radioluminescentes sont le plus souvent combinées à des substances fluorescentes qui émettent, elles, dans le domaine de la lumière visible.

Applications de la radioluminescence : peintures, montres…

Par le passé, certains cadrans et aiguilles de montres étaient peints à l'aide d'un mélange de radium et de cuivre dopé au sulfure de zinc. Ils émettaient alors une lueur verdâtre. Aujourd'hui, on utilise plutôt du tritium dont on suppose que le risque qu'il fait courir à la santé humaine est moindre.

La radioluminescence peut aussi résulter d'une irradiation par rayons X. Elle est alors utilisée, entre autres, pour le diagnostic médical ou pour l'inspection des bagages.

Cela vous intéressera aussi

Kezako : quels sont les effets de la radioactivité sur la matière ?  La radioactivité est un phénomène physique naturellement présent dans l'Univers. Elle est due à des noyaux atomiques instables qui se désintègrent et dégagent des rayonnements divers plus ou moins pathogènes. Unisciel et l’université de Lille 1 nous éclairent, avec le programme Kezako, sur les risques et les effets de ces rayonnements.