Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : les constantes fondamentales pourraient-elles changer ? Dans le domaine des sciences, il existe des constantes physiques dont la valeur numérique est null

La constante de structure fine est l'une des constantes de la physique. C'est une constante numériquenumérique sans dimension -- dont la valeur est proche de 1/137 -- représentée par le symbole α (alpha).

Interactions entre lumière et matière

La constante de structure fine se place à la limite entre relativité, physique quantique et électromagnétismeélectromagnétisme. En particulier, elle caractérise la force des interactions entre lumièrelumière et matièrematière telles que définies par la théorie de l'électrodynamique quantiqueélectrodynamique quantique. Elle gouverne ainsi la force électromagnétique, qui fonde la cohésion des atomesatomes et des moléculesmolécules en « tenant » les électronsélectrons entre eux. Elle intervient donc dans de très nombreux phénomènes physiques.

Valeur exacte de la constante de structure fine

La valeur exacte de la constante de structure fine est régulièrement revue avec l'augmentation de la précision des mesures qui peuvent être réalisées. La mesure la plus précise à ce jour a été réalisée par des physiciensphysiciens français du Laboratoire Kastler Brossel (Paris).

Selon eux : α = 1/137,035 999 037 (91).

Constante de structure fine et Arnold Sommefeld

C'est le physicien allemand Arnold Sommefeld qui introduisit, pour la première fois en 1916, l'idée de l'existence d'une constante de structure fine. C'était sa manière à lui de trouver une explication aux écarts relativistes entre les raies spectralesraies spectrales atomiques telles que prédites par le modèle de Bohr.

Ainsi, la première interprétation physiquephysique de cette constante la rattachait à la vitessevitesse de l'électron sur la première orbiteorbite circulaire de l'atome de Bohratome de Bohr relativiste et à la vitesse de la lumièrevitesse de la lumière dans le vide.