La verrerie de laboratoire fait appel à différents types de verre selon les usages. © R. Gino Santa Maria, Shutterstock

Sciences

Verrerie de laboratoire

DéfinitionClassé sous :chimie , verrerie de laboratoire , verre blanc

Burette, bécher, pipette, ampoule à décanter, éprouvette, erlenmeyer. Les termes « verrerie de laboratoire » désignent les différents instruments et récipients en verre utilisés dans les laboratoires pour réaliser des expériences chimiques ou biologiques.

Le matériel en chimie

Différentes qualités de verre sont utilisées pour fabriquer la verrerie de laboratoire selon son usage.

Le verre standard, également appelé verre blanc, n'est, par exemple, pas adapté aux récipients destinés à être chauffés car il présente une faible résistance aux chocs thermiques. Ses propriétés de mouillage, en revanche, permettent de l'utiliser efficacement pour la fabrication de pipettes ou de burettes.

Le verre borosilicaté renforcé allie sécurité et longévité grâce à une résistance mécanique exceptionnelle. Il est ainsi utilisé pour la fabrication de béchers, d'éprouvettes ou d'erlenmeyers à usage intensif.

De la verrerie en plastique

Les instruments de laboratoire peuvent aussi être constitués de différents types de plastiques. Parmi les avantages des matières polymères en la circonstance, on peut citer : une résistance à la casse plus élevée que le verre, une masse plus faible et un prix plus compétitif.

Le polyéthylène, souple et incassable, est le plus utilisé car il résiste à la plupart des produits chimiques à température ambiante.

Cela vous intéressera aussi