Un déchet est dit toxique lorsqu’il représente un danger pour la santé humaine ou pour l’environnement. © Mr Doomits, Adobe Stock
Sciences

Déchet toxique

DéfinitionClassé sous :chimie , Déchet , Déchets dangereux

On appelle déchet toxique une catégorie particulière de déchets dangereux - ou encore déchets spéciaux. Des déchets -- des matériaux mis au rebut -- qui contiennent, en quantité variable, des éléments ou des ingrédients apparemment inertes, mais reconnus par la science comme toxiques ou écotoxiques, pour la santé humaine ou pour l'environnement.

Les déchets toxiques peuvent être de natures différentes (solide, liquide, gazeuse ou même boues). Ainsi, parmi les déchets toxiques, on trouve par exemple des produits chimiques (huile de vidange, vernis, colles, etc.), des métaux lourds (plomb, mercure, etc.), des agents pathogènes ou encore des produits qui pourraient émettre des radiations ou libérer des toxines.

Les déchets toxiques peuvent provenir d'origines différentes. Les activités économiques en produisent une majorité : les garages, les laboratoires, les industries chimiques, etc. Mais les ménages également (solvants, piles, nettoyants ménagers, etc.), même si les quantités sont généralement moindres. On parle alors de déchets toxiques en quantités dispersées ou de déchets dangereux diffus. Une manière élégante de signaler que leur gestion est difficile à suivre.

L’un de ces pictogrammes sur un produit marque le fait qu’il deviendra, en fin d’usage, un déchet toxique. © INRS

Déchet toxique : éviter d’en produire

Lorsqu'ils se retrouvent dans les stations d’épuration, par exemple, ces déchets toxiques peuvent en perturber le rendement et contaminer les boues issues de l'épuration des eaux. D'où l'importance d'organiser un tri et une élimination ciblés en amont.

Ainsi la gestion des déchets toxiques est aujourd'hui soumise à une réglementation plus stricte que celle des déchets non dangereux. Ils doivent par exemple être emballés et étiquetés de manière spécifique. Ils ne peuvent pas être mélangés à d'autres produits, déchets ou non.

L'exemple de l'amiante est significatif. Sous ce terme se cachent six minéraux naturels différents, des silicates hydratés. Le matériau a été largement employé pour ses qualités d'isolation et de résistance notamment. Mais il s'est avéré hautement toxique. Et de nombreux déchets contenant de l'amiante ont dû être envoyés dans des installations de stockage spécialement aménagées.

Notez que dans le cas des déchets toxiques -- comme dans le cas de n'importe quel déchet --, le plus facile à gérer est celui que l'on ne produit pas. Les autorités placent ainsi la priorité sur la prévention. Elles recommandent donc de limiter leur usage -- ou leur toxicité -- et d'opter au maximum pour des alternatives plus propres comme la peinture à l'eau ou les produits ménagers naturels.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !