Évènement mondial du 12 mai au sujet du centre de la Voie lactée : à quoi faut-il s'attendre ?

Classé sous :trou noir supermassif , Sagittarius A* , Event Horizon Telescope
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Stephen Hawking, l'astrophysicien qui a fait aimer la science  Le grand physicien Stephen Hawking est décédé le 14 mars 2018. Véritable légende de la physique, il fut aussi un très talentueux vulgarisateur. Retour sur la vie hors du commun de ce savant qui a su se faire aimer du public et rendre accessible ses travaux de recherche scientifique : trous noirs, théorie des supercordes, rayonnement de Hawking, théorèmes sur les singularités... La science lui dit un immense merci. 

En avril 2019, on s'attendait à ce que les membres de la collaboration Event Horizon Telescope (EHT) révèlent les premières images de l'aspect d'un trou noir, en l'occurrence celle de celui au cœur de la Voie lactée, Sagittarius A*, et celle de celui au cœur de la galaxie M87. Seule l'image du trou noir M87* avait finalement été présentée car celle du trou noir supermassif de notre Galaxie s'était révélée plus difficile à obtenir. Mais, déjà, celle de M87* ressemblait étonnamment à celle que Jean-Pierre Luminet avait été le premier à calculer de façon réaliste à l'aide d'un ordinateur à la fin des années 1970. Une version plus précise avait été obtenue une dizaine d'années plus tard par son collègue astrophysicien Jean-Alain Marck, hélas décédé trop tôt.

Stephen Hawking et John Wheeler n'étaient malheureusement plus là pour assister avec nous à l'évènement, mais étaient présents plusieurs des autres pionniers de la physique des trous noirs comme les prix Nobel de physique Kip Thorne et Roger Penrose.

Une présentation du succès de l'Event Horizon Telescope au moment où la collaboration qui l'utilise a révélé le 10 avril 2019 la première image d'un trou noir, celle de celui qui est supermassif et qui se trouve au cœur de la galaxie elliptique M87 à environ 53 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © Perimeter Institute for Theoretical Physics

Jean-Pierre Luminet avait expliqué en détail, en français et en anglais sur le blog que Futura a mis à sa disposition, l'origine et les caractéristiques des images des trous noirs entourés d'un disque d'accrétion avec un plasma chaud que l'on pouvait s'attendre à voir. Il retraçait aussi l'histoire de l'astrophysique relativiste à ce sujet.

Une illustration réalisée par Jean-Pierre Luminet à partir des résultats d'une simulation sur ordinateur montrant l'aspect d'un trou noir entouré d'un disque d'accrétion. L'effet Doppler produit par la matière chaude en rotation la rend plus lumineuse lorsqu'elle s'approche de nous à une fraction notable de la vitesse de la lumière et au contraire la rend presque sombre lorsqu'elle s'éloigne (à droite). Le champ de gravitation du trou noir est si fort que les rayons lumineux issus du disque derrière le trou noir sont courbés en direction de l'observateur et que l'on peut donc voir ce disque au-dessus du trou noir. © Jean-Pierre Luminet, CNRS Photothèque
Les astrophysiciens ont obtenu la première image d'un trou noir en utilisant les observations du télescope Event Horizon du centre de la galaxie M87. L'image montre un anneau lumineux formé par la lumière qui se courbe de manière intense autour d'un trou noir 6,5 milliards de fois plus massif que le Soleil. L'angle de vue n'est pas le même mais la ressemblance avec le dessin réalisé par Jean-Pierre Luminet est frappante. © Event Horizon Telescope Collaboration

Or, voilà qu'un communiqué conjoint de European Southern Observatory (ESO) et de l'Event Horizon Telescope (EHT) vient de faire savoir que le 12 mai 2022 il y aura en ligne une conférence, à 15 h 00 en France, qui fera état de nouveaux résultats et au sujet de la Voie lactée justement !

L'événement sera mondial.

La conférence sera diffusée en ligne sur le site Web de l'ESO et sur la chaîne YouTube de l'ESO. Des conférences de presse simultanées seront organisées dans le monde entier, notamment à Washington D.C., Santiago du Chili, Mexico, Tokyo et Taipei.

Illustration de Sagittarius A*, le trou noir supermassif qui trône au centre de la Voie lactée. © International Gemini Observatory, NOIRLab, NSF, AURA, J. da Silva, (Spaceengine)