La NasaNasa a dévoilé l'ultime image prise par son télescopetélescope spatial Kepler, à la retraite depuis le 30 octobre 2018 des suites d'une panne de carburant. On peut dire qu'il aura vécu toute sa vie avec des étoilesétoiles pleins les yeuxyeux, depuis sa première lumière en avril 2009, jusqu'à sa toute dernière, capturée le 25 septembre 2018 (image tout en bas de l'article).

Pour sa dernière image, ce chasseur d'exoplanètesexoplanètes émérite, qui a découvert plus de 2.600 mondes, regardait en direction de la constellationconstellation du Verseau, où il a notamment observé une dernière fois le célèbre système planétaire de Trappist-1 et le système de GJ 9827. Des milliers d'autres candidates exoplanètes attendent confirmation et les données qu'il a renvoyées vers la TerreTerre continueront « d'être exploitées pendant de nombreuses années à venir », déclare la Nasa dans un communiqué.

Trappist-1 est une étoile naine ultra-froide à 39 années-lumière autour de laquelle sept planètes rocheuses ont été découvertes. © Nasa/<em>Ames Research Center</em>
Trappist-1 est une étoile naine ultra-froide à 39 années-lumière autour de laquelle sept planètes rocheuses ont été découvertes. © Nasa/Ames Research Center
Le système de GJ 9827, une étoile située à 97 années-lumière, comporte au moins trois planètes. ©  Nasa/<em>Ames Research Center</em>
Le système de GJ 9827, une étoile située à 97 années-lumière, comporte au moins trois planètes. ©  Nasa/Ames Research Center