Il y a 420 ans, jour pour jour, l'extravagant Tycho Brahe passait de vie à trépas au cours d'un incident pour le moins surprenant. Lors d'un dîner chez le baron de Rosenberg, l'astronomeastronome truculent engloutit d'immenses quantités d'alcoolalcool jusqu'à ce que l'envie d'uriner se fasse pressante. Ne souhaitant pas contrevenir à l'étiquette en se levant au beau milieu du repas, il resta assis et se retint bien plus longtemps que de raison. Lorsqu'il arriva enfin chez lui, il s'aperçut qu'il était devenu incapable d’uriner. Il passa cinq jours dans la souffrance avant de parvenir enfin à se soulager, mais à ce stade-là, il est déjà trop tard. Fiévreux, délirant, Tycho Brahe mourut 11 jours après l'incident, à l'âge de 54 ans. La cause exacte de son trépas fait encore l'objet de nombreux débats chez les chercheurs (possiblement une rupture de la vessievessie qui aurait dégénéré en septicémiesepticémie), mais tous semblent au moins s'accorder à dire que le Danois figura parmi les astronomes les plus singuliers de l'Histoire.

Tycho Brahe naît le 14 décembre 1546 au château de Knutstorp, alors rattaché au royaume du Danemark. Durant son enfance sous la tutelle de son oncle, il étudie le droit mais n'a d'attention que pour les cieux. L’éclipse de 1560 le fascine presque autant que les prédictions que les astronomes sont parvenus à réaliser à son sujet.

Tycho Brahe a décrit la construction et l'utilisation de son instrument armillaire zodiacal pour mesurer les altitudes et les azimuts des objets célestes. © Tycho Brahé, <em>Wikimedia Commons</em>, Domaine public
Tycho Brahe a décrit la construction et l'utilisation de son instrument armillaire zodiacal pour mesurer les altitudes et les azimuts des objets célestes. © Tycho Brahé, Wikimedia Commons, Domaine public

Lui aussi souhaite prédire le mouvementmouvement des astresastres, et durant ses années d'université, il passe ses nuits à reporter tout ce qu'il observe dans des carnets, relevant au passage les erreurs des grands hommes qui l'ont précédé. Il fait construire un premier observatoire dans un monastère cistercien où il s'adonne également aux arts de l'alchimie et de l'astrologie, mais celui-ci n'est que le prélude à une réalisation plus grande encore : le château des ÉtoilesÉtoiles.

Durant son existence, Tycho Brahe perdra un bout de son nez, qu'il remplacera avec une prothèseprothèse en métalmétal, fera édifier le plus grand observatoire d'Europe, régnera en seigneur (et tyran) sur une petite île donnée par le roi du Danemark, se divertira aux côtés d'un élanélan domestique et d'un nain devin, offrira au monde de l'astronomie son catalogue le plus complet, inventera des appareils d'une précision inégalée, sera banni de son propre château et mourra dans les circonstances incongrues narrées plus haut. Mais plutôt que de lire le récit de ses aventures et mésaventures, nous vous invitons plutôt à les écouter dans notre dernier épisode de Chasseurs de Science, que nous dédions à cet astronome décidément pas comme les autres.

Découvrez l'histoire rocambolesque de l'astronome Tycho Brahe dans notre dernier épisode de Chasseurs de Science