Avec 31 nouvelles candidates érigées au rang d'exoplanètesexoplanètes, le compteur des mondes extrasolaires vient de dépasser la barre des 4.000, a annoncé la Nasa le 13 juin. Vingt-quatre ans après 51 Pegasi B, la première exoplanète découverte et confirmée en 1995, il affiche à l'heure actuelle le nombre de 4.003, auquel devront encore s'ajouter plus de 3.700 prétendantes en attente d'une promotion.

Parmi les 31 exoplanètes récemment reconnues comme telles, figurent vingt découvertes posthumes du télescopetélescope Kepler, à la retraite depuis octobre 2018, trouvées essentiellement dans les données de sa seconde campagne d'observation, appelée mission K2 (de 2014 à 2018). L'un des mondes les plus remarquables est EPIC 201833600 c, une planète de la même taille que la TerreTerre, distante de 840 années-lumièreannées-lumière. Cinq découvertes ont été réalisées par le satellite TessTess, souvent qualifié de successeur de Kepler, dont un nouveau système planétaire composé d'au moins trois planètes en orbiteorbite autour de l'étoileétoile L 98-59 à 34 années-lumière de nous. D'autres exoplanètes ont été détectées par des observatoires terrestres, telle que PDS 70 c, une super-Jupiter dix fois plus massive que la géante gazeusegéante gazeuse de notre Système solaireSystème solaire, située à 370 années-lumière, dénichée par le Very Large Telescope (VLTVLT) basé au Chili.