Étoiles filantes : ne manquez pas les Êta Aquarides !

Classé sous :essaim de météores , pluie d'étoiles filantes , essaim d'étoiles filantes

Il n'est pas trop tard pour surprendre les météores des Êta Aquarides dans le ciel ! Cette pluie d'étoiles filantes assaille la Terre entre le 19 avril et le 28 mai, avec un pic d'activité entre le 4 et le 6 mai. Pour en savoir plus, voir article-ci-dessous.

Étoile filante dans le ciel du Japon, le 28 avril 2019. © Kouji Ohnishi, Spaceweather
Pour en savoir plus

Étoiles filantes : ne manquez pas les Êta Aquarides !

Article de Xavier Demeersman, publié le 04/05/2019

Moins connues que les Perséides estivales ou les Géminides en décembre, les Êta Aquarides sont pourtant l'une des plus belles pluies d’étoiles filantes de l’année. On peut surprendre plusieurs d'entre elles fendre le ciel de leur éclat lumineux les nuits entre le 19 avril et le 28 mai. Mais le meilleur moment pour en observer un maximum -- pic d'activité --, c'est maintenant, autour du 6 mai. Et cette année, nous sommes plutôt gâtés, car en effet ce week-end, il n'y aura point de Lune pour nous gêner (la nouvelle Lune est le 4 mai). C'est surtout en fin de nuit, deux à trois heures avant l'aube, que les météores sont les plus nombreux. Il peut alors en pleuvoir 25 à 30 par heure, voire plus, plongeant tous dans l'atmosphère à une vitesse moyenne de 66 km/h. Des spécialistes prévoient que l'activité de l'essaim météoritique culmine en 2019 entre le 4 et le 6 mai. Ce qui tombe bien, c'est le week-end. Réglez vos réveils !

Le radiant de l'essaim météoritique des Êta Aquarides est proche de la jarre dans la constellation du Verseau (Aquarius). C'est dans cette direction, deux à trois heures avant le lever du Soleil, que vous pourrez voir le plus d'étoiles filantes ce week-end. En l'absence de la Lune, et dans un site dénué de pollution lumineuse, les conditions sont optimales pour les observer, sous réserve de la météo. © SkySafari

L'origine de ces météores sont les débris laissés par la fameuse comète de Halley lors de ses passages dans les parages de la Terre il y a plusieurs siècles. La pluie d’étoiles filantes doit son nom à la proximité de son radiant d'Eta Aquarii, une étoile de la constellation du Verseau, située à environ 170 années-lumière de nous. Bonne observation !