SpaceX prouve l'efficacité des parachutes de la capsule habitée Crew Dragon

Classé sous :Crew Dragon , SpaceX , vols habités

SpaceX a qualifié le système de parachutes qu'utilisera la capsule Crew Dragon pour freiner son vol de retour dans l'atmosphère terrestre et se poser sur l'océan. Malgré le succès du vol de démonstration (Demo-1, mars 2019) du Crew Dragon, quelques incertitudes étaient encore à lever. La Nasa souhaitait notamment que SpaceX réalise de nouveaux tests en modes dégradés, selon plusieurs types de scénarios, afin de s'assurer que ces parachutes puissent se déployer avec la panne de l'un des parachutes, pour voir si les trois autres peuvent quand même se déployer normalement et freiner suffisamment la capsule avant son amerrissage.

Le système de parachutes du Crew Dragon se compose de deux parachutes pilotes et de quatre parachutes principaux, du même type que ceux utilisés lors des vols habités des missions Mercury et Apollo. Pour qualifier ce système, SpaceX a réalisé un total de 30 tests en vol et 18 essais sur banc de test lors de ces quatre dernières années, y compris Demo-1. La plupart de ces essais ont été supervisés par la Nasa.

Cette multitude d'essais a aussi permis à la Nasa et SpaceX d'en apprendre d'avantage sur le fonctionnement de ce système de parachutes et sur les différents facteurs de risque d'un retour d'orbite d'une capsule en mode dégradé ou du dysfonctionnement à l'ouverture et au déploiement d'un des six parachutes. Sans les mesures d'atténuations de risque et les marges prises, à la suite de ces essais, un mauvais fonctionnement des parachutes pourrait avoir des conséquences sur la stabilité de la capsule, son attitude et par ricochet sur la sécurité des équipages à bord.

Test des parachutes de la capsule habitée Crew Dragon de SpaceX. © SpaceX