Des documents déclassifiés de l'US Navy pointent le SoleilSoleil comme principale cause de l'explosion de plusieurs mines marines DST déployées en 1972 au large des ports du Nord-Vietnam. Celles-ci étaient sensibles au champ magnétiquechamp magnétique, si bien qu'elles se déclenchent lorsqu'il change. Après avoir exploré plusieurs pistes, les enquêteurs ont conclu qu'il y avait un « degré de probabilité élevé » que des éruptions solaireséruptions solaires soient responsables de ces explosions aléatoires. Le nombre de mines actives s'est en effet effondré après une série de puissantes éruptions solaires.

L'armée américaine avait envisagé que notre étoileétoile pourrait engendrer des perturbations mais elles ont été sous-estimées. Étudier leur impact sur des dispositifs, qu'ils soient militaires ou civils, est très important afin de pouvoir parer à un événement de ce type qui serait particulièrement violent. Les scientifiques ont en tête celui dit de Carrington, en 1859. Si celui-ci survenait aujourd'hui, il aurait des conséquences dévastatrices sur nombre d'infrastructures terrestres.

Le 4 août 1972, une série d'éruptions solaires émanant de la région MR 11976 du Soleil furent le détonateur des mines marines de cette opération Pocket Money. Elles furent d'une grande intensité (-125 nT) mais pas autant que celle, par exemple, qui a été enregistrée au cours d'HalloweenHalloween 2003 (-383 nT).

Actuellement, notre Soleil est calme et même très calme. Les grandes éruptions sont rares à la faveur du minimum d'activité du cycle de 11 ans. Les taches solairestaches solaires et les éruptions vont se multiplier à l'aubeaube de la prochaine décennie.