Vue d'artiste d'une sortie extravéhiculaire depuis un Crew Dragon de SpaceX. © SpaceX
Sciences

Le programme Polaris de SpaceX ouvre une nouvelle ère pour les vols habités privés dans l’espace

ActualitéClassé sous :vols habités , SpaceX , tourisme spatial

Jared Isaacman (Inspiration4) et SpaceX ont annoncé le premier programme privé de vols habités qui devrait compter au moins trois missions. Polaris, c'est son nom, ne se contentera pas de faire seulement du tourisme autour de la Planète. Au programme, des démonstrations technologiques, des expériences scientifiques, des collectes de fonds et surtout acquérir de l'expérience dans le domaine des vols habités pour préparer les futures expéditions humaines à destination de la Lune et de Mars.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Lancement d'Inspiration4  Le Falcon 9 de SpaceX a lancé avec succès la mission Inspiration4 – le premier vol spatial humain civil en orbite – depuis le complexe de lancement 39A du Centre spatial Kennedy de la Nasa en Floride. 

Seulement quelques mois après son retour sur Terre, Jared Isaacman se prépare à y retourner. Après avoir financé la mission Inspiration4 (septembre 2021) qui avait pour but de démontrer que tout un chacun peut voler dans l'espace, y vivre et travailler, le patron et fondateur de l'entreprise Shift4 Payments a présenté avec SpaceX le programme Polaris. Ce programme inédit dans son genre s'apparente plus à de l'exploration que du tourisme spatial et comptera au moins trois vols spatiaux. Le but est moins de faire des ronds autour de la Terre que de faire avancer la connaissance dans le domaine des vols habités, à l'aide d'une très grande variété d'expériences scientifiques et de démonstrations technologiques qui seront réalisées dans le cadre de partenariats avec des instituts et des universités prestigieuses, ainsi qu'avec l'U.S. Air Force. Polaris servira aussi à récolter des fonds, comme avec Inspiration4 qui a permis de recueillir 240 millions de dollars.

La première mission, baptisée Polaris Dawn, est déjà en préparation. L'équipage a été nommé et sans surprise il sera dirigé par Jared Isaacman. Il comprend Scott Poteet, un membre vétéran de l'équipe de Jared, et deux employés de SpaceX, Sarah Gillis et Anna Menon. Son lancement est prévu en fin d'année.

L'équipage d'Inspiration4 à bord du Crew Dragon, quelques heures avant son décollage. De gauche à droite : le spécialiste de mission Christopher Sembroski, Siam Proctor la pilote, le commandant Jared Isaacman qui a financé la mission et Haylel Arceneaux, la responsable médicale de l'équipage. La combinaison qu'ils portent sera redessinée et adaptée aux sorties dans l'espace. © SpaceX

L'équipage volera à bord d'un Crew Dragon qui sera utilisé au maximum de ses capacités et devrait voler « aussi loin que possible ». Les quatre astronautes devraient passer cinq jours en orbite au cours desquels Jared Isaacman réalisera une sortie dans l'espace à 500 kilomètres de la Terre. Ce sera la première EVA (Extra-Vehicular Activity) réalisée par un astronaute du secteur privé ! Pour l'occasion, Jared utilisera une combinaison réalisée par SpaceX dérivée de celle que portent les astronautes à bord du Crew Dragon, qui ne peut pas être utilisée dans l'espace. L'équipage de Polaris Dawn sera aussi le premier à tester et utiliser en conditions réelles le système de communication laser Starlink.

De la Terre à la Lune

Parmi les expériences scientifiques prévues lors de cette première mission, on citera celle qui a pour but de recueillir des données sur l'environnement spatial pour mieux comprendre comment les radiations affectent les systèmes biologiques humains et celle dont les recherches sont liées au syndrome neuro-oculaire associé aux vols habités, qui est un risque important pour la santé humaine dans les vols de longue durée.

Les deux autres missions du programme Polaris n'ont pas encore de noms, ni de dates communiquées. La deuxième mission utilisera également un Crew Dragon, mais avec un profil de mission encore plus audacieux. Quant à la troisième mission, elle s'annonce encore plus ambitieuse car elle prévoit d'utiliser un Starship. Comme pour la deuxième mission, son objectif n'a pas été divulgué, mais on peut s'attendre à un vol autour de la Lune.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !