Le disque de notre Voie lactée n’est pas plat. Et des chercheurs de l’Agence spatiale européenne (ESA) pensent qu’il est voilé à cause d’une collision avec une autre galaxie plus petite. © Stefan Payne-Wardenaar, ESA

Sciences

La Voie lactée est voilée à cause d'une collision en cours avec une autre galaxie

ActualitéClassé sous :voie lactée , Galaxie , forme

Voilà des années que les astronomes se demandent pourquoi notre Voie lactée est déformée. Des données de la mission Gaia (ESA) suggèrent aujourd'hui que la distorsion observée pourrait être causée par une collision en cours avec une autre galaxie.

Depuis la fin des années 1950, les astronomes savent que le disque de la Voie lactée n'est pas plat. Il est courbé vers le haut d'un côté et vers le bas de l'autre. Une forme qu'ils ont tenté d'expliquer par l'influence de champs magnétiques intergalactiques ou d'effets de halo de matière noire. Mais aujourd'hui, des chercheurs de l'Agence spatiale européenne (ESA) avancent une autre hypothèse. Cette forme particulière serait le résultat d'une collision galactique en cours.

Ces chercheurs ont en effet analysé les données fournies par la mission Gaia. Une mission dédiée à la mesure de la position, de la distance et du mouvement des étoiles. Et ils y ont découvert que la déformation de la Voie lactée se déplace avec le temps. Un peu comme une toupie qui vacille autour de son axe. Les astronomes parlent de phénomène de précession.

Surtout, la vitesse à laquelle la déformation évolue - elle ferait un tour de la Voie lactée en 600 à 700 millions d'années - est plus rapide que ce que des champs magnétiques intergalactiques ou un halo de matière noire pourraient produire. De quoi encourager les astronomes à chercher du côté d'un phénomène plus puissant. Comme une collision galactique.

Le disque de notre Voie lactée oscille un peu comme une toupie. © Stefan Payne-Wardenaar, ESA

Identifier la galaxie responsable

La mission Gaia avait déjà mis au jour des preuves de collisions entre la Voie lactée et d'autres galaxies, dans un passé récent ou lointain. Celles-ci ont été observées dans les modèles de mouvement de grands groupes d'étoiles. Même des milliards d'années après le cataclysme. Les astronomes attendent désormais la prochaine publication de données - prévue plus tard cette année ainsi que l'année prochaine - pour préciser leurs résultats.

Car ils ignorent encore quelle galaxie pourrait être responsable de la déformation de la nôtre. Peut-être la galaxie naine du Sagittaire, une galaxie en orbite autour de la Voie lactée. Elle est supposée avoir traversé notre Galaxie plusieurs fois déjà. Et elle pourrait être en train d'être absorbée par la Voie lactée.

Mais pas de risque pour nous. « À l'endroit où se trouve notre Soleil, l'amplitude de la distorsion est faible », explique Eloisa Poggio, chercheuse à l'observatoire astrophysique de Turin (Italie) dans un communiqué de l'ESA. « Nos mesures concernent surtout les parties extérieures du disque galactique, à 52.000 années-lumière du centre galactique, voire plus. »

  • La mission Gaia a fourni des données précises qui révèlent que la déformation de notre Voie lactée est en mouvement.
  • Un mouvement trop rapide pour être expliqué par des champs magnétiques intergalactiques ou un halo de matière noire.
  • Les astronomes pensent désormais qu’une collision avec une galaxie est à l’origine de cette déformation.
Cela vous intéressera aussi

Galaxie : où se trouve la Terre dans la Voie lactée ?  Le satellite Gaia a cartographié plus d’un milliard d’étoiles. Grâce à ces données, cette vidéo de l'ESA nous transporte jusque dans notre quartier résidentiel au sein de la galaxie, à la découverte de quelque 600.000 étoiles qui nous entourent. Les plus brillantes et connues depuis le sol terrestre, telles Sirius, Betelgeuse, Véga, Aldébaran…, ont leur nom marqué. Le voyage se termine par un plongeon vers le Soleil (Sol), petite étoile à plus de 26.000 années-lumière du centre de la Voie lactée. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !