Sciences

Dossier : le bassin de jardin, oasis de fraîcheur

ActualitéClassé sous :Vie du site , jardin , Jardinage

Découvrez le dossier Construire un bassin de jardin. Exposition, forme, choix des matériaux, dimensions, matériel à avoir... Ce dossier vous donne les clés pour réussir votre bassin de jardin, et l'entretenir au fil des mois.

Les clés pour construire un bassin de jardin. © bassins-de-jardins-wifeo.com

 

Un bassin de jardin apporte un cachet particulier. Lieu de quiétude évoluant au fil des saisons, le clapotis de l'eau et la vie qui s'y développe offrent un spectacle propice à la détente. Hors-sol ou enterré, simple plan d'eau ou composition paysagère, il existe différentes façons de construire le bassin de jardin. Le but est d'obtenir une intégration harmonieuse et un milieu biologique équilibré.

 

L'implantation d'un bassin s'envisage dans la durée. C'est dire l'importance de bien le situer dans son environnement. Une fois installé, ce n'est pas le genre d'aménagement que l'on peut déplacer à sa guise... Pour le réaliser, vous avez le choix entre un modèle préfabriqué et une construction personnalisée aux contours irréguliers ou de forme strictement géométrique. 

 

Après avoir choisi l'emplacement de votre bassin de jardin, réfléchissez au matériel adapté, notamment au filtre et à la pompe du bassin.

 

Le thème de votre bassin de jardin est affaire de goût bien sûr, mais aussi de disponibilité. Un plan nu avec jet d'eau demande peu d'entretien alors qu'une scène aquatique, avec plantes ou poissons, exige une attention constante. En établissant votre projet, réfléchissez aux implications techniques et budgétaires liées à vos choix : nature et durée des travaux, matériel nécessaire, hydraulicité et de filtration, alimentation électrique...

 

Pour les bassins de jardin, il n'y a pas à proprement parler de taille standard. Tout dépend de la superficie du jardin, du rôle que doit jouer le plan d'eau et du budget disponible.

 

On distingue trois principaux types de bassins de jardins : préformés (en détail ici), sur bâche, en béton. L'argile, autre technique existante, s'applique surtout à la création de piscines ou d'étangs « naturels » répondant à des critères écologiques particulièrement rigoureux. Délicat à mettre en œuvre, sujet à des perforations (racines, rongeurs), ce mode d'étanchéité est très peu utilisé pour les bassins d'agrément au sens où nous l'entendons. 

 

Plus contraignant à mettre en œuvre qu'une coque préformée, le bassin sur bâche offre en revanche une totale liberté de formes et de dimensions. Il est également plus économique et d'une longévité supérieure. Des atouts majeurs qui en font la solution préférée des bassinophiles. Mais gare aux bordures trop tarabiscotées qui compliquent le travail et créent des zones d'eau morte.

 

Le bassin de jardin peut être réalisé en béton. Le béton se prête à des constructions de toutes formes et dimensions, hors-sol ou enterrées. C'est parfois la solution la mieux adaptée à la réalisation d'un bassin géométrique ou d'une architecture très élaborée. 

 

Qu'il soit petit ou grand, comment garder l'eau claire dans un bassin de jardin, en maintenant une bonne oxygénation ? À quoi correspondent les filtrations biologique et mécanique ?

 

Le volume du bassin détermine en grande partie la fréquence des soins à apporter. Un plan d'eau de petites ou moyennes dimensions demande une attention constante car il peut être rapidement envahi par les algues vertes et les déchets. Sur ce point, les grands bassins sont nettement plus avantagés, la nature effectuant l'essentiel du travail. Mais vous n'êtes pas quitte pour autant, chaque saison impose son lot de choses à faire...

 

Cela vous intéressera aussi