Sciences

Décembre : les actus qu'il ne fallait pas manquer

ActualitéClassé sous :Vie du site

Rosetta a joué les vedettes avec son atterrisseur Philae, parti à l'aventure sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, au moment même où se réveillait la sonde New Horizons, en route vers Pluton qu'elle atteindra en juillet prochain. Pendant, sur Terre, on découvrait des molécules carbonées dans une météorite et des suintements de méthane au fond du Pacifique.

Les premières mesures de l'instrument Rosina, porté par la sonde Rosetta, révèlent un rapport deutérium/hydrogène (ou D/H) de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko très différent de celui de l'eau présente sur Terre. Nos océans viendraient donc plutôt des astéroïdes ou d'autres comètes... Ces résultats indiquent également que les comètes de la famille de 67P ne sont pas originaires d'une unique région, la ceinture de Kuiper. Certaines proviendraient du lointain nuage de Oort.

 

L'ibuprofène, un anti-inflammatoire non stéroïdien, pourrait contribuer à préserver la santé et à prolonger la vie, selon des expériences faites sur plusieurs espèces animales.

 

À partir de données acquises par Curiosity, une équipe de chercheurs de plusieurs pays suggère que le taux de méthane atmosphérique dans le cratère Gale est en général plus faible que prédit mais avec de fréquents pics. Autrement dit, ce gaz est périodiquement émis par une source proche du rover mais inconnue ! Pierre-Yves Meslin, chercheur à l'Irap, nous explique ces derniers rebondissements de l'affaire du mystérieux méthane martien.

 

Sortie ce week-end de son mode d'hibernation, la sonde New Horizons n'est plus qu'à sept mois de son premier objectif. Le 14 juillet, elle survolera au plus près Pluton puis poursuivra sa route à toute vitesse à destination de la ceinture de Kuiper. Aujourd'hui débutent les activités de pré-rencontre.

 

Presque 20 ans après l'annonce de la découverte de possibles traces de vie dans la météorite martienne ALH84001, une équipe internationale de chercheurs vient de relancer les spéculations. Cette fois, elles viennent de la composition de la météorite de Tissint où de la matière carbonée a été trouvée.

 

Deux membres du Centre de recherche Langley de la Nasa sont arrivés à la conclusion qu'il serait plus simple et moins dangereux de coloniser d'abord Vénus que Mars. Il s'agirait toutefois de colonies flottant à 50 kilomètres d'altitude...

 

Une recherche portant sur 2.700 femmes conclut que celles qui cuisinent longtemps présentent plus de risque de maladies cardiovasculaires. Une étude à consommer avec modération.

 

Une vaste étude de la fosse des Mariannes, jusqu'aux plus grandes profondeurs de l'océan, vient de porter ses fruits avec une belle pêche d'images, montrant certaines espèces nouvelles. La vie foisonnante de ces lieux longtemps considérés comme déserts a de quoi étonner.

 

L'engouement récent autour des propos tenus lors d'un colloque d'exobiologie en septembre 2014 par la philosophe Susan Schneider et l'astronome Seth Shostak peut surprendre. L'idée que les intelligences extraterrestres évoluées sont forcément des superodinateurs bien au-delà des capacités d'Homo sapiens a déjà été avancée par Arthur Clarke il y a presque 50 ans. Elle remonte même à 1929 puisqu'elle est implicitement exprimée dans les écrits du grand cristallographe John Desmond Bernal.

 

Comme chaque année, les médecins du réseau Sentinelles annoncent l'arrivée de l'épidémie de gastro-entérite dans l'Hexagone. Pour éviter qu'elle ne gâche les fêtes : lavage de mains obligatoire.

 

Le rayonnement fossile contient-il la preuve de la théorie de l'inflation sous la forme de traces d'ondes gravitationnelles primordiales ? Le suspense dure toujours alors que l'on discute à Ferrara, en Italie, des derniers résultats issus des analyses des observations de Planck. Mais elles nous renseignent déjà sur la nature des neutrinos et sur... ce que ne sont pas les particules de matière noire. Les modèles standards en cosmologie et en physique des particules en sortent très renforcés, comme l'a expliqué à Futura-Sciences l'astrophysicienne Cécile Renault, membre de la collaboration Planck.

 

Les ultraviolets et les infrarouges ne font pas partie de la lumière visible et ne devraient donc pas être perçus par un œil humain. Pourtant, une équipe internationale de chercheurs a montré que la rétine peut être sensible au rayonnement infrarouge dans certaines conditions.

 

Après avoir été lancé sur une mauvaise orbite, le cinquième satellite de la constellation Galileo a pu finalement être récupéré et vient de transmettre ses premiers signaux de navigation.

 

Les clathrates présents en bordure des océans, notamment dans l'Arctique, constituent un source d'énergie considérable. Mais ces hydrates de méthane solides sont aussi une menace pour le climat de la Terre. Une équipe d'océanographes surveille les gisements au large de la côte de l'État de Washington, car il s'en dégage d'importants suintements de méthane gazeux.

 

Les supraconducteurs à température ambiante rendraient possibles bien des machines capables de prouesses extraordinaires et permettraient aussi de conduire de l'électricité sur de longues distances sans pertes. Un nouvel espoir vient d'apparaître à ce sujet avec un cuprate soumis à des impulsions laser.

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Le buzz du mois : l'eau de la comète de Rosetta n'est pas celle de la Terre. Mosaïque de 4 images du noyau de 67P/Churyumov-Gerasimenko — surnommée Tchouri — prises par la caméra de navigation (Navcam) de Rosetta, le 20 novembre 2014. On distingue les jets de gaz et de poussières qui sont à l’origine de son atmosphère, la coma. Les mesures de spectrométrie de masse effectuées par l’instrument Rosina suggèrent que l’eau qui y abonde n’est pas la même que celle de nos océans. © Esa, Rosetta, Navcam, CC BY-SA IGO 3.0