Sciences

Vaste plan de développement pour le remplaçant des navettes et Discovery

ActualitéClassé sous :Univers , CEV , Crew Exploration Vehicle

Dans une RFP (Request for Proposals - Demande de propositions) publiée fin 2004 et complétée en janvier 2005, la NASA précise son plan de développement du Crew Exploration Vehicle (CEV) et fournit aux industriels des premiers éléments de travail. Dans le cadre du vaste programme Constellation dédié à l'Exploration Spatiale présenté comme un « Système de Systèmes », la NASA a choisi une approche de développement en trois étapes successives : les « spirales ».

Le CEV vu par Boeing

La spirale 1 inclut le développement du CEV permettant des missions en orbite basse, d'un lanceur lourd dédié et des systèmes sol adéquats. La RFP précise que la masse du CEV au lancement ne devra pas excéder 20 tonnes. La NASA prévoit un vol de qualification non habité en 2008. A cette date, elle sélectionnera parmi les industriels en concurrence, une seule équipe chargée de réaliser un vol habité en 2014.

La spirale 2 validera le CEV pour les missions lunaires à l'horizon 2015-2020. Le véhicule devra être compatible avec deux autres éléments, également à développer : le Earth Departure Stage (EDS), système de propulsion capable d'amener le CEV de l'orbite basse terrestre jusqu'à l'orbite lunaire, et le Lunar Surface Access Module (LSAM), qui permettra à l'équipage d'atteindre la surface et d'y vivre pendant un minimum de quatre jours.

Après 2020, la Spirale 3 apportera les éléments supplémentaires nécessaires à des missions lunaires de plusieurs mois.

De nouveaux équipements pour Discovery

La navette Discovery qui sera utilisée pour la première mission (STS-114) depuis la désintégration de Columbia (février 2003) embarquera plusieurs équipements nouveaux. Parmi ces nouveaux équipements, on citera une version améliorée de la palette cargo ICC (Integrated Cargo Carrier).

Cette Plate-forme de rangement externe ESP-2 sera amarrée à l'extérieur de la Station spatiale internationale près du sas de sortie des astronautes (Quest Airlock). Elle sera utilisée pour stocker des charges utiles et des pièces de rechange pour la Station spatiale. L'ESP2 consiste en deux éléments, le support d'instrument et la palette déployable.

ESP-2 est fournie par la firme américaine Spacehab qui assemble aussi pour la NASA le laboratoire habité installé dans les soutes des navettes spatiales à l'intérieur duquel les équipages peuvent mener des expériences scientifiques dans un environnement de type terrestre.

Autre élément nouveau installé dans la soute de la navette, la perche destinée à l'examen de l'orbiteur en vol (Orbiter Boom Sensor System, ou OBSS). Long de 17,5 mètres, l'OBSS s'ajustera à l'extrémité du Canadarm, et est une des nouvelles mesures de sécurité en vol décidées suite à l'accident de Columbia. Il est équipé de caméras et d'un système laser pour inspecter le bouclier de protection thermique de l'orbiter dans l'espace.

Note : Le conseil d'experts de la NASA (SFLC) chargé d'évaluer la faisabilité du lancement de la navette a approuvé l'organisation d'une mission marquant la reprise des vols entre le 12 mai et le 3 juin 2005.

Depuis plusieurs mois, la NASA s'affaire à préparer STS-114, mission LF1, à destination de la Station spatiale internationale. Il s'agit avant tout d'un vol d'expérimentation des techniques d'inspection et de réparation de la protection thermique des navettes. Discovery embarquera un équipage de 6 astronautes et un astronaute japonais de la JAXA.

Elle emporte également dans sa soute le mini-module logistique pressurisé italien (MPLM) Raffaello, une roue gyroscopique de remplacement pour le système de contrôle d'attitude de l'ISS situé derrière la structure Z1, la Plate-forme de rangement externe ESP-2 et le banc d'essai de réparation de tuiles thermiques.

Bien entendu la navette ravitaillera la Station et trois sorties dans l'espace sont prévues. La première sortie doit démontrer les capacités des astronautes à réparer en orbite la protection thermique de la navette. La seconde sortie verra deux astronautes mettre en place la roue gyroscopique. Enfin, la Plate-forme de rangement externe sera installée lors de la dernière sortie.

Cela vous intéressera aussi