Sciences

Swift, le téléscope spatial fête son premier sursaut gamma

ActualitéClassé sous :Univers , télescope spatial , Swift

Le 9 mai dernier, le télescope spatial Swift de la NASA a enregistré son premier bref sursaut de rayonnement gamma.

La sonde Swift.

Ces explosions extrêmement puissantes (l'équivalent de 10 puissance 18 soleils ou d'avantage) intriguent depuis trois décennies les astrophysiciens. On en distingue deux sortes en fonction de leur durée, longue (de l'ordre de plusieurs secondes voire minutes) ou brève (quelques millisecondes).

Les plus courtes sont évidemment les plus difficiles à observer et c'est dans le but de mieux les repérer que Swift a été lancé en 2004, en collaboration entre la NASA, la Grande-Bretagne et l'Italie. Dès qu'un flash gamma est identifié, l'observatoire spatial est capable d'orienter rapidement ses deux instruments de mesure (rayons X et ultraviolet) vers la zone du phénomène.

La première source de rayonnement gamma détectée par Swift se trouve à environ 2,7 milliards d'années-lumière de la Terre. Désigné sous le nom de GRB 050509B, le sursaut a duré 50 millisecondes. Les premières analyses de l'émission rémanente de ce flash pendant plus de 5 minutes dans le rayonnement X (aucune n'a été mesurée dans l'ultraviolet) accréditent, pour les chercheurs, l'hypothèse selon laquelle l'évènement serait la conséquence d'une collision entre anciens trous noirs ou étoiles à neutrons, tous deux résultats de l'effondrement d'une étoile massive sur elle-même.

Les astronomes vont maintenant pointer le télescope Keck installé à Hawaï vers cette région du ciel afin de mieux comprendre l'environnement spatial de l'explosion.

Cela vous intéressera aussi