Sciences

Spirit : les premiers clichés en direct de Mars

ActualitéClassé sous :Univers , Spirit , mars

Belle réussite pour les équipes du JPL et de la NASA en ce 4 janvier 2004. Le petit rover américain Spirit s'est posé correctement sur la surface de Mars. Tout au long de sa descente, le petit robot n'a cessé d'émettre des signaux, prouvant le bon déroulement de la procédure de rentrée atmosphérique. L'arrivée du premier véhicule d'exploration de la NASA, le rover Spirit, sur Mars est un succès phénoménal ! L'atterrissage s'est effectué sans encombre et Spirit s'est posé comme prévu au coeur du cratère de Gusev.

Les étapes de la descente de Spirit

L'enchaînement des différentes étapes s'est déroulé de manière très rapide. À 5h14, Spirit se trouve toujours en orbite autour de Mars. Il débute sa séquence de rentrée dans l'atmosphère en se séparant de son étage de croisière - devenu inutile - et 5 minutes plus tard, Spirit débute son entrée atmosphérique à la vitesse phénoménale de 5,4 kilomètres par seconde !
La sonde est protégée par un bouclier thermique ; la température de friction avec l'air devient intense et le bouclier s'échauffe jusqu'à atteindre 1447°C !

À 5h33, la sonde continue de ralentir sa descente. Elle file maintenant à la vitesse de 472 km/h et se situe à 8,6 km d'altitude. Elle déploie alors son parachute principal (de 15 mètres) et Spirit doit alors faire face à une décélération de 10 G !

La sonde n'a maintenant plus besoin de son bouclier thermique ; elle le largue à 7,4 km d'altitude.
Puis, le lander, qui contient le rover Spirit, se détache de la sonde.

À 05h35, des airbags se gonflent, recouvrant totalement le lander. Leur rôle : protéger Spirit de l'impact avec le sol martien qui se trouve maintenant à environ 300 mètres du sol.
Deux secondes plus tard, la sonde se retrouve déjà à 134 mètres d'altitude : des rétrofusées sont mises à feu pour réduire la vitesse de la sonde, qui chute maintenant à 82 km/h.

Quelques minutes d'inquiétudes...

Quelques secondes plus tard, le lander, toujours entouré de ses imposants airbags, rebondit une quinzaine de fois et s'immobilise. Pendant toute sa descente dans l'atmosphère, Spirit a envoyé des signaux pour signifier de son bon fonctionnement et du bon déroulement des procédures. Mais pendant le long moment où la sonde rebondit pour se stabiliser, la sonde n'émet plus de signaux, conformément à ce qui avait été prévu.
Les ingénieurs présents au JPL retiennent leur souffle et la reprise des signaux émis par Spirit, qui signifierait sa bonne stabilité, se fait attendre.

3 minutes plus tard, hurlements de joie ! La sonde envoie de nouveau ses signaux et le déroulement de la mission peut se poursuivre, dans l'effervescence générale au centre de contrôle.

Il est maintenant 6h37, et les pétales de Spirit sont complètement ouverts.

Les clichés

Les différentes phases de son atterrissage se sont déroulées impeccablement, comme cela était prévu (voir notre article). Après avoir déplié ses panneaux solaires telle une fleur dans le désert martien, Spirit a pris de nombreuses photographies de la surface martienne.

Voici les premiers clichés de Spirit, en plein coeur du cratère de Gusev :


Panorama complet du site
d'atterrissage de Spirit

Cette première image prise juste après l'atterrissage montre,
en haut, le pétale arrière en train de s'ouvrir en dévoilant l'horizon martien.


Premier panorama complet et détaillé.
Premier panorama complet et détaillé.
Cela vous intéressera aussi