Sciences

Opportunity, seul, dans Meridiani Planum

ActualitéClassé sous :Univers , mars , opportunity

Le robot Opportunity est sorti du cratère d'impact dans lequel il avait atterri le 22 mars. Depuis, le robot fonce à travers la plaine de Meridiani Planum. Seul dans un désert somptueux, Opportunity part vers l'inconnu, un grand cratère situé à plus de 700 mètres de lui. Le robot a montré grâce à ses observations que la région où il se trouve était autrefois le littoral d'une ancienne mer salée.

Opportunity marche seul... dans Meridiani Planum (crédit : NASA/JPL)

Opportunity marche seul... dans Meridiani Planum (crédit : NASA/JPL)

Le paysage que nous présente Opportunity fait réellement penser à une mer animée de petites vaguelettes... Une étendue sombre sur plusieurs kilomètres avec, çà et là, des dépressions étranges où affleurent des roches claires comme celles qu'a analysées Opportunity dans le cratère Eagle. Meridiani Planum est effectivement une région martienne bien particulière, telle qu'on en n'avait jamais explorée.

Après avoir émergé de son cratère et fait quelques mètres, Opportunity s'est arrêté devant un rocher baptisé « Bounce » (« Rebond ») par l'équipe de la mission. En effet, cette roche a été dégagée à la suite d'un des rebonds de Opportunity lors de son atterrissage. Bounce est une roche riche en hématite ; le robot l'a donc étudiée de près en prenant de nombreuses photographies microscopiques de sa surface rugueuse. L'outil RAT d'abrasion de roche a creusé un trou de 6,44 millimètres de profondeur dans le rocher Bounce, qui a par la suite été analysé par les instruments scientifiques du robot. L'agence spatiale américaine n'a pour l'instant pas donné d'information complémentaire concernant les résultats de l'analyse de ce petit rocher.

Le rocher Bounce 'creusé' par Opportunity (crédit : NASA/JPL)

Le rocher Bounce "creusé" par Opportunity (crédit : NASA/JPL)

Après avoir analysé Bounce, Opportunity a mis le cap vers le cratère Endurance situé à 740 mètres de là. À la vitesse de 50 mètres par jour environ, le robot a tracé son chemin sans peine, tel un radeau perdu sur un océan au calme plat. En cours de route, Opportunity a creusé une petite tranchée dans le sol martien grâce à l'une de ses roues avant.

Un splendide panorama 360° de la région Anatolia montrant des dépressions mystérieuses que le robot va étudier prochainement. (crédit : NASA/JPL) Cliquez ici pour agrandir

Un splendide panorama 360° de la région Anatolia montrant des dépressions mystérieuses que le robot va étudier prochainement. (crédit : NASA/JPL)
Cliquez ici pour agrandir

Les nombreuses photographies prises par le géologue électronique ne montrent cependant pas une étendue tout à fait plane. Des dépressions sont visibles dans certains endroits. On pourrait penser, à juste titre, qu'il s'agit de cratères d'impact, mais certaines d'entre elles sont mystérieusement alignées et d'autres se recoupent. Au fond de ces dépressions, les roches constitutives du socle du sol apparaissent claires. Selon certains scientifiques, le cratère où a atterri le robot a peut-être été nommé ainsi un peu trop tôt... Il semblerait en effet qu'il soit dû à un effondrement et non à un impact tout comme les creux observées. De telles dépressions pourraient se former par dissolution de minéraux composant le sol, ou par la fonte d'un éventuel pergélisol (couche de glace). La NASA a annoncé qu'Opportunity ira prochainement étudier l'une de ces dépressions, pour l'instant énigmatiques. Avec Opportunity, nous ne serons jamais au bout de nos surprises, affaire à suivre donc !

Des dépressions mystérieuses dans Meridiani Planum... (crédit : NASA/JPL)

Des dépressions mystérieuses dans Meridiani Planum... (crédit : NASA/JPL)

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi