Sciences

Opportunity sur Mars dans un cratère !

ActualitéClassé sous :Univers , opportunity , atterrissage

Dimanche matin à 06h05, le second robot de la NASA, Opportunity, s'est posé sans encombres dans la grande plaine désertique de Meridiania Planum. L'atterrissage fut un succès et le robot a renvoyé les premières images en noir et blanc puis en couleurs de son site d'atterrissage. Un paysage somptueux qui laisse rêveur : bienvenue sur Mars, comme vous ne l'avez jamais vue !

  La dernière photographie couleur de Opportunity ! Un paysage sombre, un sol tel un tapis magique, un rêve, un autre monde ! L'image en plus grand

La dernière photographie couleur de Opportunity ! Un paysage sombre, un sol tel un tapis magique, un rêve, un autre monde !
L'image en plus grand

Sur Terre, la surface de la planète est bien différente selon les endroits du globe où vous vous trouvez : en montagne, dans une verte prairie ou en pleine steppe, les paysages sont différents. Sur Mars c'est pareil ! Opportunity a eu la chance d'atterrir dans une région bien différente de celles que nous connaissions et dont nous avions déjà reçu des photographies (Chryse Planitia et Utopia pour les Vikings 1 et 2, Ares Vallis pour Mars Pathfinder et le cratère de Gusev pour Spirit). Le site d'atterrissage d'Opportunity ne regorge pas de roches ni de petits cailloux recouverts de poussière, mais les photographies envoyées par le robot montrent une vaste étendue plate et désertique sur plusieurs mètres. Le sol y est uniforme, tel un véritable tapis, taché ici et là par des traces arrondies laissées par les derniers rebonds de l'atterrissage. À l'horizon, on aperçoit un affleurement rocheux bien mystérieux, chose que l'on n'avait jamais vue à la surface martienne. Une pente sculptée aux doux reliefs sinueux est également visible plus loin. C'est un véritable paradis géologique qu'a photographié Opportunity dès son arrivée dimanche matin. La surface de Meridiani Planum est par ailleurs très sombre, les détails sont difficilement discernables dans le lointain, « c'est comme dans un rêve » ont déclaré des scientifiques de l'agence spatiale américaine. Et Opportunity n'a pas fini de nous faire rêver ! Dès la fin de la semaine prochaine, le robot pourra s'élancer hors de sa plate-forme d'atterrissage pour commencer à explorer ce qui est en fait le cœur d'un cratère d'impact !

 Le panorama complet du site d'atterrissage en noir et blanc L'image en plus grand

Le panorama complet du site d'atterrissage en noir et blanc
L'image en plus grand

Opportunity a en effet atterri dans un cratère ! Steve Squyres, responsable scientifique de la mission, avait déclaré au vu des premières images que le paysage révélé par le robot pouvait être celui d'un cratère d'impact. Cette information est maintenant confirmée grâce aux images prises par la caméra de descente de l'atterrisseur reçues aujourd'hui sur le Terre. Ces images montrent nettement qu'Opportunity s'est posé dans un petit cratère. Un autre cratère plus grand est également visible, le robot pourra aller l'explorer lorsque son exploration aura commencée.

Le petit cratère d'impact dans lequel s'est posé Opportunity a un diamètre de 20 mètres et serait profond de deux ou trois mètres. Une aubenne pour le géologue électronique qui pourra ainsi analyser le sous-sol martien directement ! Selon les ingénieurs, le robot n'aura aucun mal à sortir de ce cratère pour aller explorer les environs plus lointains.

  Une image de la caméra de descente et à droite une vue de l'escarpement rocheux par la PanCam Les images en plus grand


Une image de la caméra de descente et à droite une vue de l'escarpement rocheux par la PanCam
Les images en plus grand

Sur le point technique, le rover fonctionne très bien. Chris Lewicki, directeur de vol, a déclaré qu'Opportunity répondait et exécutait sans problème les commandes que les scientifiques lui ont envoyées. Aucune erreur d'ordre technique n'est à signaler, les systèmes d'énergie, la radio et les instruments scientifiques du bras robotisé sont « en parfaite santé » a annoncé Steve Squyres.

Demain, l'antenne grand gain de Opportunity sera déployée. Le robot pourra alors communiquer directement avec la Terre et envoyer beaucoup plus de données tandis que sa caméra panoramique PanCam continuera à mitrailler le sol martien de ses deux yeux électroniques.

Cela vous intéressera aussi