Sciences

L'observatoire spatial américain SIRTF est sur orbite !

ActualitéClassé sous :Univers , SIRTF , télescope

Le télescope spatial à infra-rouge SIRTF a été lancé ce 25 août 2003 à 05h35 TU (07h35 de Paris) depuis Cap Canaveral par une fusée Delta II de Boeing.

L'observatoire spatial américain SIRTF

Huit minutes après le décollage du lanceur, la séparation du télescope s'effectuait sans problème et SIRTF était injecté sur une orbite d'attente à 144 km d'altitude, d'où il s'élancera à nouveau pour rejoindre son poste de travail au point de Lagrange L2.

Le nouvel observatoire spatial américain SIRTF

Les télescopes infrarouges doivent rester aussi froid que les objets qu'ils observent. Ils doivent donc être enveloppés de lourdes protection thermique. A la différence des anciens télescopes infrarouges, SIRTF, le dernier né de la NASA, sera envoyé "chaud" dans l'espace.

Cela a permis de faire des économies incroyables. D'un budget initial de 2.2 milliards de dollars, le coût final sera de 1.2 milliard. L'orbite spéciale de SIRTF (Space InfraRed Telescope Facility) aidé par de l'hélium liquide, refroidiront ensuite le télescope. SIRTF sera placé sur l'orbite terrestre autour du Soleil, en retard par rapport à notre planète, à l'un des points de Lagrange. SIRTF, principalement fabriqué en béryllium, pèse moins d'une tonne, alors que le dernier télescope infrarouge, qui avait été envoyé par l'ESA, pesait 2 tonnes et demi. SIRTF sera de mille à un million de fois plus performant que l'observatoire européen.

SIRTF complète la gamme de télescope spatial de la NASA (Hubble, Chandra et Compton desorbité en 2000). SIRTF sera capable de déceler des objets jamais observés auparavant car occultés par des poussières spatiales interstellaires. La mission du télescope devrait durer 2 ans et demi même si certains espèrent pouvoir en profiter pendant 5 ans. Il étudiera la formation des étoiles et des planètes et pourra observer les astéroïdes et autres corps glacés de notre système solaire.

Sirtf est aussi un rescapé des compressions budgétaires. Doté à l'origine d'une belle enveloppe de 2,2 milliards de dollars, le projet a finalement dû se contenter de la moitié de cette somme. Pour que leur télescope survive à cette coupe drastique, les équipes ont été contraintes de repartir de zéro, tout en conservant les spécifications de la mission, un miroir de 85 centimètres et trois instruments: une caméra, un spectrographe et un photomètre.

Cela vous intéressera aussi