Sciences

Nimiq-2 est sur orbite

ActualitéClassé sous :Univers

-

Une fusée Proton M/Breeze d'ILS (International Launch Services) a lancé le 29 décembre à 23h16 TU depuis Baïkonour le satellite de télédiffusion directe Nimiq-2 pour le compte de Telesat Canada.

A l'origine, un lanceur Atlas-5 avait été d'abord prévu pour cette mission, mais quelques problèmes de planning ont fait que la charge utile a été remplacée par le satellite Hellas Sat 2, tandis que Nimiq-2 se voyait finalement confié à une Proton.

Construit par Lockheed-Martin pour le compte de Telesat Canada, Nimiq-2, d'une masse de 3600 kg, est équipé de 32 répondeurs en bande Ku et 2 répondeurs en bande Ka. Sa durée de vie prévue est de 12 ans.

Le mot Nimiq provient de l'Inuktitut (langue du peuple Inuit vivant dans les régions nordiques du Canada), et signifie un lien, quelque chose servant à attacher, à relier. Les premiers satellites de Telesat Canada, la série des Anik lancés depuis 1972, portaient aussi un nom Inuit puisque Anik signifie en Inuktitut "le frère d'une soeur". Il est amusant de remarquer que Nimiq était en compétition avec un autre nom, Naja, qui signifie "la soeur du frère" en Inuktitut.

Le peuple des Inuits, considérés comme de très grands astronomes (ils avaient décrit le système triple de Véga bien avant son observation par la science officielle) est décidément très à l'honneur là-haut. La popularité de l'inuktitut et plus largement de la culture inuit n'est à vrai dire plus à prouver et constitue une image de marque privilégiée qui fait la fierté du Canada au niveau international.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi