Sciences

Mars : Spirit dans un état critique, Opportunity, son jumeau, arrive demain

ActualitéClassé sous :Univers , Spirit , rover

Alors qu'Opportunity doit atterrir sur Mars demain vers 6h, Spirit vient d'être touché par un dysfonctionnement d'une extrême sévérité.

Vue d'artiste de Spirit. Crédit JPL/NASA.

Mercredi, les communications avec le rover avaient été brutalement interrompues, pour une raison indéterminée. Après deux jours d'inquiétude, les ingénieurs avaient réussi à capter un faible signal en provenance de Spirit, confirmant que celui-ci était encore en vie à la surface de Mars.
Le soulagement fut malheureusement de courte durée. Après avoir ordonné au rover d'envoyer un statut de ses systèmes de bord, les ingénieurs n'ont pas tardé à découvrir que Spirit ne se comportait plus de manière normale, et qu'il n'était pas rentré dans un mode de sauvegarde comme on l'avait alors supposé.

Le système du rover ne fait que redémarrer

Depuis l'incident, il semble que le rover ait redémarré plus de 60 fois depuis deux jours, à la manière d'un ordinateur qui rebooterait suite à un bug. Les redémarrages de Spirit sont probablement causés par une panne matérielle : Lorsque le rover s'initialise, son logiciel de bord détecte une anomalie, et considère que la meilleure manière de la résoudre est de redémarrer.

Là où les choses deviennent très étranges, c'est que la période de temps entre deux redémarrages est variable. Si Spirit reboote parfois seulement 15 minutes après son redémarrage précédent, il peut tout aussi bien rester une heure en activité avant de se réinitialiser. Tout se passe comme si l'événement déclenchant le reboot n'était pas toujours le même.

Pour ajouter au caractère aberrant du comportement de Spirit, les ingénieurs ont découvert que celui-ci restait en activité la nuit, alors qu'il devrait normalement s'endormir. Le rover semble également très lunatique, puisqu'il ne réagit effectivement pas de la même manière à des sollicitations identiques. Le seul point positif concerne le bilan électrique et thermique du robot: jusqu'à présent, les batteries et les panneaux solaires continuent de jouer leur rôle, et le rover n'a jamais subi de baisses critiques de puissance électrique, ni de variations importantes de température.

La panne très probablement d'origine matérielle

Le comportement incohérent de Spirit mystifie les ingénieurs et laisse planer bien des doutes sur la suite de la mission. A la lumière des données qui ont été collectées jusqu'à présent, il semble très probable que l'origine de l'incident soit liée d'une manière ou d'une autre à une panne matérielle. Si le système électronique touché est présent à deux exemplaires sur le rover, et si les ingénieurs parviennent à stopper l'enchaînement sans fin des redémarrages pour ordonner au rover de basculer sur le système de secours, la mission pourra peut-être se poursuivre dans de bonnes conditions. Malheureusement, il se peut également que le dysfonctionnement touche un composant vital, ce qui mettrait fin par la même, et de la manière la plus brutale possible, à la belle aventure que Spirit s'apprêtait à vivre...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi