Sciences

Etat critique pour la Station Spatiale Internationale

ActualitéClassé sous :Univers

Les partenaires de la Station Spatiale Internationale (ISS) se sont mis d'accord sur un plan de secours pour garder l'ISS occupée pendant 18 mois sans l'aide des 3 dernières navettes spatiales américaines et seulement grâce au soutien des modules spatiaux russes.

Sean O'Keefe, administrateur de la NASA, a ajouté devant la commission pour les sciences au Sénat que la station pouvait être opérée sans équipage pendant au moins un an sans problème majeur. Les Russes ont déjà contrôlé plusieurs stations orbitales depuis le sol pendant de longues périodes. Le Tso-Up (Centre de contrôle de Moscou) avait ainsi réussi à desorbiter la station Mir avec succès en Mars 2001.

Le sénateur démocrate Bart Gordon a déclaré "Si le moindre problème survient, par exemple une mission ratée d'un véhicule Progress, nous abandonnerons la station". Dans le même temps, le sénateur démocrate Nick Lampson a proposé un projet de loi visant à lever les restrictions imposées à la NASA par l'Iran Non-Proliferation Act si "la vie des astronautes et cosmonautes à bord de l'ISS est en danger". En effet, cette loi empêche la NASA d'aider Rosaviakosmos (Agence Spatiale Russe) tant que le président américain n'a pas déclaré que la Russie ne transférait pas de technologies sensibles à l'Iran.

L'Europe, avec son module cargo ATV (Automated Transfer Vehicle), a une belle carte à jouer si elle arrive à accélérer son développement.

Cela vous intéressera aussi