Sciences

Des dunes martiennes gorgées d'eau

ActualitéClassé sous :Univers , eau sur Mars , dunes

Mary Bourke, du Planetary Science Institute en Arizona, a présenté dernièrement des résultats en ce sens à Dublin. Son analyse a porté notamment sur Kaiser Dune, qui s'étend sur 6,5 km et culmine à 475m, ce qui en fait une des plus grosses dunes du système solaire.

Mars : Kaiser Dune

A partir de 2002, Mars Odyssey avait détecté la présence d'eau via son spectromètre à rayons gamma (GRS). Malgré une résolution que l'on souhaite toujours a posteriori plus fine, cela avait alors permis de conclure que les calottes polaires martienne pouvaient contenir jusqu'à 70% d'eau. Mary Bourke a depuis été la première à mettre en évidence d'autres réserves potentielles d'eau en superposant ces cartes signalant la présence d'eau à des cartes géologiques. Elle en a déduit que les régions où se situent des dunes de sable pourraient bien être constituées à 40-50% d'eau (sous forme de glace). Toutefois, la résolution du GRS ne permettait d'affirmer avec certitude que la détection d'eau correspondait aux dunes elles-mêmes.

Pour confirmer son hypothèse, Mary Bourke s'est intéressée à leurs homologues terrestres. Celles-ci sont peu étudiées, mais on trouve effectivement de la neige et de la glace dans les dunes de sable. Elle a alors recherché des vues satellite de champs de dunes en Antarctique pour pouvoir comparer des données similaires. Dans les deux cas, on observe des corniches en surplomb, des marches abruptes caractéristiques de dunes dont le sable est aggloméré par la glace et la neige et moins sensibles à l'érosion. On observe également les traces de fonte de la glace : la glace s'infiltre alors dans le sable vers le sous-sol et fait apparaître en surface des failles et des dépressions hélicoïdales. Un des bassins en hélice observés sur Mars s'étend sur 400m, ce qui suggère qu'il pourrait avoir perdu une forte proportion d'eau. Kaiser Dune pourrait à elle seule contenir 500 mètres-cubes d'eau.

Mary Bourke a alors essayé d'estimer l'âge de ces dunes. L'exercice n'est pas aisé, mais l'absence de cratère d'impact laisse à penser qu'elles sont assez récentes. Elles pourraient avoir été formées par des chûtes de neige datant de moins de 100.000 ans, ce qui pourrait aider à deviner le climat passé de la planète rouge.

Bref, ceci pourrait être une bonne nouvelle pour de futurs explorateurs martiens qui pourraient n'avoir qu'à chercher des dunes de sable pour trouver une source d'eau.

Cela vous intéressera aussi