Sciences

Deep Impact : deux éclairs fendent le ciel suite à la collision

ActualitéClassé sous :Univers , éclairs , Deep-Impact

-

Alors que les données recueillies suscitent l'engouement des scientifiques, les interrogations soulevées n'en sont que plus nombreuses. En effet, deux éclairs ont illuminé les environs de Tempel 1 suite au choc de l'impacteur de Deep Impact...

Ces images ont été acquises par le XMM-Newton de l'ESA avant et après l'impact. Les images du haut ont été acquises avec filtre bleu, celles du bas sont du domaine ultraviolet. Les images ultraviolettes mettent en évidence la présence d'ions OH (hydroxyle

"Ce que vous voyez est réellement surprenant. D'abord, il y a un petit flash, puis, quelques instants plus tard, un gros flash et une explosion. Nous pourrions avoir détecté une réponse structurelle de la comète à l'impact, même si ce ne sont que des informations préliminaires", a précisé Pete Shultz, le responsable adjoint de la partie scientifique de la mission, lors d'une conférence de presse au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa. Il pourrait s'agir de poussière produite par de la poussière de surface, puis de vapeur produite par la glace contenue dans le sous-sol de l'astre.

De grandes découvertes à venir ?

Pendant que les techniciens de la Nasa et du JPL ne cessent de se congratuler, les scientifiques planchent déjà sur l'interprétation des images transmises par la sonde et celles enregistrées par tous les télescopes en vue de la comète Tempel-1 au moment de l'évènement.

Pour comprendre l'ampleur de l'interrogation, il suffit de s'imprégner des photos de la collision et du flash dégagé. Le noyau de la comète accuse environ 6,2 km de diamètre. Sur les photos où ce noyau mesure - sur nos écrans - environ 10 cm, la taille de l'impacteur est proportionnellement d'environ 0,016 mm, et a suffi à déclencher cette réaction qui nous paraît apocalyptique !

En attendant les premiers résultats des analyses, les données en provenance des observatoires astronomiques ne cessent d'affluer, et permettront sans aucun doute d'effectuer de grandes découvertes non seulement sur la comète - les comètes - mais aussi sur la genèse du Système solaire dont elles sont les fossiles, et finalement, sur nous-mêmes.

Le télescope Kueyen de 8,2 mètres de diamètre, de l'observatoire du VLT au Chili, a permis quant à lui de réaliser le spectre haute résolution de la lumière de Tempel 1 grâce à un spectromètre UVES. La présence de la molécule OH, produit direct de l'eau, a été mise en évidence grâce à ce spectre. Tempel 1 recèle bien de grandes quantités d'eau.

Note : l'engin Deep Impact était composé de deux sondes couplées l'une à l'autre: l'engin de survol ("flyby") et l'impacteur ("impactor"). De taille équivalente à celle d'une petite voiture, l'engin de survol a surveillé l'impact avec la comète. Il transporte deux caméras : l'une de haute résolution, centrée exactement sur le cratère; l'autre de moyenne résolution, qui prend des clichés plus vastes.

Vous pouvez retrouver dans notre galerie de nombreuses photos avec toutes nos analyses ainsi que différentes vidéos.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi