Les astronomes ont détecté — grâce au grand radiotélescope Chime (Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment) ici en illustration — un sursaut radio rapide (FRB) provenant d’une galaxie lointaine et d’une régularité surprenante. Nommé FRB 20191221A, ce sursaut radio rapide, ou FRB, est actuellement le plus durable, avec le schéma périodique le plus clair, détecté à ce jour. © CHIME, MIT
Sciences

Ce sursaut radio rapide est le plus étrange découvert à ce jour

ActualitéClassé sous :Univers , sursaut radio rapide , Etoile à Neutrons

Les astronomes ont observé une émission radio inhabituelle en provenance d'une galaxie lointaine. Les flashs de ce nouveau sursaut radio rapide (FRB) se répètent avec la régularité de battements d'un cœur !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les sursauts radio rapides répétitifs  L’origine des sursauts radio rapides — ou Fast Radio Burst (FRB) — reste mystérieuse. Certains émettent un seul et unique flash d’ondes radio. D’autres, plus rares, semble-t-il, émettent des flashs de manière répétée. Sans doute le résultat d’un mouvement orbital. Mais le mécanisme exact reste à préciser. © NRAO Outreach 

Depuis l'observation du premier d'entre eux, les sursauts radio rapides -- les fast radio bursts ou FRB, comme disent les anglophones -- ne cessent d'intriguer les astronomes. Ils durent en général quelques millisecondes seulement. Et les chercheurs peinent encore à en expliquer l'origine exacte. D'autant qu'ils viennent de découvrir un nouveau cas des plus étranges. FRB 20191221A. Un sursaut radio rapide qui s'étend sur trois secondes. Composé de flashs d'ondes radio qui se répètent toutes les 0,2 seconde. Avec la régularité d'un cœur qui bat !

La source de ce FRB se situe dans une galaxie à plusieurs milliards d'années-lumière de la Terre. Les chercheurs estiment qu'il pourrait venir d'un magnétar, une forme assez rare d'étoile à neutrons connue pour émettre des signaux strictement périodiques.

Un premier sursaut radio rapide vraiment périodique

Rappelons que la plupart des sursauts radio rapides observés par les chercheurs jusqu'à présent émettent des flashs pendant quelques millisecondes seulement avant de s'éteindre. Quelques-uns, pourtant, semblent périodiques. Ils émettent des flashs de manière aléatoire pendant quelques jours. Puis se mettent en pause. Avant de reprendre leurs émissions. Mais FRB 20191221A, lui, est le premier à se montrer réellement périodique.

De quoi faire penser aux pulsars et aux magnétars qui émettent des flashs radio dans la Voie lactée. Ou presque. Parce que FRB 20191221A est plus d'un million de fois plus brillant ! Peut-être à cause d'un mécanisme ou d'un événement qui l'a conduit à émettre des flashs extrêmement brillants pendant trois secondes. Juste au moment où les astronomes tendaient l'oreille vers lui. Pour en apprendre plus, les chercheurs auront besoin d'observations complémentaires de ce nouveau FRB. Et d'autres aussi qui viendront enrichir leur compréhension du phénomène.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !