Cassini-Huygens, en orbite autour de Saturne depuis juillet 2004, s'apprête à survoler Titan aujourd'hui. Il s'agira du second survol des 45 prévus tout au long de la mission. La sonde doit passer à quelque 1200 km au-dessus de la surface de Titan à la vitesse de 6,1 km/s.

au sommaire


    Image de Titan prise par Cassini-Huygens le 25 octobre depuis une distance de 701.000 km. Crédit Nasa.

    Image de Titan prise par Cassini-Huygens le 25 octobre depuis une distance de 701.000 km. Crédit Nasa.

    Cela vous intéressera aussi

    Le survolsurvol est prévu à 14h44 TU (16h44 de Paris). Les premières données seront reçues sur TerreTerre le lendemain à 15h30 et les premières images seront rendues publiques le 28 octobre à 15h30.

    Zone de survol

    Cette image de la surface de TitanTitan montre la région que doit survoler la sonde Cassini-Huygens aujourd'hui.

    Image du site Futura Sciences

    La NASANASA a délimité plusieurs zones qui correspondent en fait à la résolutionrésolution attendue des images acquises de ces régions lors du passage de Cassini-Huygens. Les scientifiques s'attendent à des détails de l'ordre de 200 à 400 m par pixelpixel pour les images les plus fines.

    Remarquer la croix jaune qui indique le site probable d'atterrissage ou d'amerrissage de Huygens, le landerlander européen.

    Objectifs de la mission

    Ce survol sera mis à profit pour étudier de nombreux aspects de la lunelune qui reste un des objets les plus mystérieux du Système SolaireSystème Solaire. Les scientifiques s'attendent donc à recevoir des informations sur la structure interne, les caractéristiques externes de Titan et sur les propriétés de son atmosphèreatmosphère et des interactions avec la magnétosphèremagnétosphère de Saturne. Des mesures de variations du champ magnétiquechamp magnétique, susceptibles de révéler l'existence d'un océan salé sont également attendues.

    Ce passage au-dessus de Titan marque également le début de la cartographie de sa surface. Si seulement 1% de sa surface sera sondée, au terme des 45 survols ce sera près de 40 % de la surface qui aura été balayée par le radar installé sur Cassini, l'orbiteur de la NASA.

    Notons que les données acquises lors de ce survol seront utilisées par les équipes de l'ESAESA qui veulent vérifier les modèles atmosphériques développés pour la séparationséparation de Huygens de Cassini, prévue le 25 décembre 2004 et sa descente à travers l'atmosphère de Titan prévue le 14 janvier 2005.

    Note : La mission Cassini-Huygens est un projet mené en coopération par la NASA, l'Agence spatiale européenne et l'Agence spatiale italienne. Elle est gérée par le Jet Propulsion LaboratoryJet Propulsion Laboratory (JPL) de l'Institut de technologie de Californie à Pasadena, pour le compte du Bureau des sciences spatiales de la NASA (Washington).